Coronavirus : 500.000 entreprises ont bénéficié d’un prêt de l’Etat pour un montant total de 85 milliards d’euros

ENTREPRISE Interrogé par BFM Business, le directeur général de BpiFrance estime que ce chiffre pourrait atteindre 100 milliards d’euros de prêt garanti par l’Etat

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une visite de Muriel Penicaud, ministre du Travail, à l'usine Toyota. (Illustration)
Lors d'une visite de Muriel Penicaud, ministre du Travail, à l'usine Toyota. (Illustration) — Sarah ALCALAY/SIPA

« Je pense qu’on va être à 100 milliards d’euros de PGE. On est à 85 milliards ce matin » et « on va passer les 500.000 entreprises aujourd’hui », a déclaré le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, à l’antenne de BFM Business ce lundi matin.

Près de 500.000 entreprises ont bénéficié d’un prêt garanti par l’Etat (PGE) depuis le début de la crise liée à l’épidémie de coronavirus​. Lancé fin mars pour répondre aux difficultés de trésorerie des entreprises dont l’activité était arrêtée ou ralentie, ce dispositif peut théoriquement aller jusqu’à 300 milliards d’euros.

« A comparer au PGE de nos amis allemands qui ne touche que 55.000 entreprises, donc c’est un immense succès du système bancaire français », a relevé le directeur général de la banque publique française.

Pas de conversion en fonds propres

« Pour déployer 500.000 crédits en deux mois, il faut imaginer la dépense d’énergie dans les 17.000 agences de l’ensemble des réseaux mutualistes et bancaires français qui était nécessaire », a-t-il fait valoir. Il a en revanche écarté la possibilité que la totalité de ces prêts soient convertis en fonds propres dans le cas où les entreprises auraient des difficultés à les rembourser ou pour renforcer leur capital.

« Cette dette doit être remboursée. A côté de ça, vous avez un certain nombre de PME qui continuent à manquer des fonds propres », un problème qu’on peut traiter « avec des fonds propres purs, avec des obligations convertibles ou avec des outils de prêts très longs », a poursuivi Nicolas Dufourcq.