Comment faire marquer son vélo contre le vol ?

VIE PRATIQUE Plus de 500.000 deux-roues sont dérobés chaque année en France

Agence pour 20 Minutes

— 

Pour limiter les risques de vol de vélo, les autorités recommandent de le marquer avec le système Bicycode.
Pour limiter les risques de vol de vélo, les autorités recommandent de le marquer avec le système Bicycode. — Photo Cycling

500.000, c’est le nombre de vélos volés chaque année en France. Pour lutter contre ce phénomène, les autorités ont mis en place un système de marquage des vélos, à travers le dispositif d’identification Bicycode.

Qu’est-ce que c’est ?

Créé par la Fédération française des usagers de la bicyclette en 2004, ce numéro unique et standardisé est gravé sur le cadre des vélos et référencé dans un fichier national accessible en ligne sur le site Bicycode.org. L’objectif ? Dissuader les malfaiteurs en rendant le recel et la revente plus difficiles, mais aussi permettre de retrouver les propriétaires des engins. En effet, sur les 150.000 vélos récupérés chaque année par les autorités, seuls 3 % sont restitués faute d’identification.

Grâce à la signature d’un partenariat avec les pouvoirs publics en 2015, les forces de l’ordre ont un accès généralisé au registre Bicycode afin de faciliter leurs recherches. À ce jour, ce dispositif est en outre le seul reconnu par l’État.

Comment faire ?

Bien que l’identification des vélos soit fortement recommandée, elle n’est toutefois pas obligatoire. Si vous souhaitez faire marquer votre bicyclette, vous devez vous rendre chez l’un des 130 opérateurs de marquage Bicycode agréés avec votre pièce d'identité et la facture du cycle. Pour trouver le plus proche de chez vous, consultez la liste interactive proposée sur Bicycode.org. À l’issue de cette opération, qui coûte entre 5 et 10 euros, le professionnel vous délivrera le « passeport » de votre monture que vous devrez ensuite enregistrer dans la base de données en ligne.

Le législateur passe à la vitesse supérieure

Entre 2004 et 2019, 400.000 cycles ont été marqués, alors qu’il s’en vend quelque 3 millions par an. Dans le cadre du Plan vélo, le gouvernement entend donc généraliser progressivement ce dispositif. Pour ce faire, la loi d’orientation des mobilités, publiée le 26 décembre 2019, prévoit de rendre l’identification des bicyclettes obligatoire à partir de 2021.