Agrandir sa piscine, c’est possible à condition d’y mettre le prix

LOGEMENT Il est possible de créer une extension ou d’élargir le bassin

M.K. pour 20 Minutes

— 

Seules les piscines conçues en béton peuvent être agrandies. Dans le cas des coques, il faut changer l'installation.
Seules les piscines conçues en béton peuvent être agrandies. Dans le cas des coques, il faut changer l'installation. — IStock / City Presse

Après des années de bons et loyaux services, votre piscine peut ne plus vous satisfaire complètement. Trop petit ou plus tout à fait au goût du jour, votre bassin aurait bien besoin d’un petit lifting avant l’arrivée des beaux jours. Cela tombe bien : en respectant quelques conditions techniques, il est tout à fait possible d’agrandir votre piscine.

Et pourquoi ne pas en profiter, par la même occasion, pour rafraîchir son look ou lui offrir de nouveaux équipements ?

Coque ou béton ?

L’agrandissement d’une piscine n’est pas une sinécure et l’intervention de professionnels est obligatoire. Cette opération nécessite en effet d’importants travaux. Mais avant de dégainer le téléphone pour faire appel au meilleur pisciniste de votre région, il va falloir vérifier si votre bassin a été construit en béton ou s’il s’agit d’une simple coque. Dans le second cas, votre rêve risque de s’envoler en une poignée de secondes. En effet, les bassins disposant d’une coque ne peuvent pas être agrandis ; le liner n’est pas adapté à un agrandissement.

Dans le cas contraire, votre piscine pourra subir les transformations que vous souhaitez : plus large, plus longue, plus profonde, d’une forme différente… Tout est possible si l’on y met le prix. Les professionnels devront vous fournir un devis et différentes étapes seront nécessaires à l’extension de votre piscine : tracé des zones de terrassement, ferraillage des fondations, mise à niveau de la piscine, enduits, implantation du bassin, finitions…

Rénovation totale

Entreprendre des travaux afin d’obtenir une piscine plus grande ou mieux agencée est aussi l’occasion de repenser le confort de votre installation. L’extension d’un bassin peut être une aubaine pour ajouter quelques équipements, notamment un escalier, une banquette ou une plage immergée afin de supprimer l’échelle. Comptez entre 800 et 1.000 euros hors pose selon le type d’entrée choisie.

Vous pouvez transformer votre piscine en bassin à débordement ou à miroir, plus tendance ces dernières années. Attention toutefois : ce type de modification n’est pas à la portée de toutes les bourses : comptez de 6.000 à 12.000 euros en fonction de la taille et de la forme du bassin. Si cela n’est pas encore fait, vous aurez aussi l’occasion d’installer un système de sécurité, un abri ou encore une alarme.

Enfin, vous pouvez jouer la carte de l’aménagement des abords en modifiant les traditionnelles margelles en pierre pour des matériaux plus contemporains tels que le bois, le grès cérame ou l’ardoise. Ne soyez toutefois pas trop gourmand car la facture peut vite grimper et la rénovation de votre piscine peut, au final, vous coûter aussi cher qu’une installation neuve.

Les règles d’urbanisme

Si vous envisagez d’agrandir votre bassin, sachez qu’il vous faudra peut-être remplir certaines formalités administratives. Si, après l’extension, votre piscine ne dépasse pas les 100 m2, vous devrez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Au-delà de 100 m2, vous aurez besoin d’un permis de construire.