Conso : Quelles garanties lors de l’achat d’un produit reconditionné ?

ARGENT De plus en plus de consommateurs préfèrent acheter un smartphone reconditionné plutôt que neuf pour limiter la facture. Mais comment êtes-vous protégé en cas de problème ?

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Vous comptez acheter de l'électroménager ou un produit high-tech reconditionné ? Vous bénéficierez <em>a minima</em> d'une garantie légale de 6 mois.
Vous comptez acheter de l'électroménager ou un produit high-tech reconditionné ? Vous bénéficierez <em>a minima</em> d'une garantie légale de 6 mois. — IStock / City Presse

Acheter un produit ayant déjà servi plutôt qu’un modèle neuf pour le payer moins cher est une pratique vieille comme le monde. Mais choisir une ancienne table en bois massif de toute évidence en parfait état et un smartphone high-tech dont on ne peut découvrir les dysfonctionnements qu’après utilisation, c’est très différent.

Un contrôle technique libre

Il ne faut pas être dupe de l’appellation marketing : un objet reconditionné désigne un bien d'occasion, autrement dit ayant déjà servi. Sur un plan légal, il n’y a aucune différence entre les deux. Il peut s’agir d’un produit qui a été abîmé au cours de son transport, renvoyé par un client ou encore d’un modèle d’exposition. Les commerçants font toutefois le distinguo en s’engageant à procéder à des vérifications techniques, voire à réparer ou à changer certaines pièces défectueuses sur les articles reconditionnés afin de répondre aux normes du neuf, alors que les offres d’occasion ne subissent aucune modification.

Cette pratique, très en vogue sur Internet, fait notamment recette sur le marché des smartphones, à tel point que tous les opérateurs de télécommunications s’y sont mis. D’après une enquête de l’institut d’études GFK, 10 % du volume total des ventes de mobiles réalisées en France en 2018 concernaient des modèles d’occasion, soit quelque 2,1 millions de téléphones portables reconditionnés écoulés, en hausse de 7 % par rapport à l’année précédente.

Des protections légales

Dans tous les cas, vous n’êtes jamais à l’abri d’un pépin. En effet, les contrôles effectués dans le cadre du reconditionnement​ des produits ne sont soumis à aucune réglementation et peuvent donc être très aléatoires d’un revendeur à l’autre. Pour limiter les risques, le premier réflexe à avoir est de vérifier minutieusement quels sont les engagements du commerçant en la matière, de consulter les avis clients et de ne réaliser vos achats qu’auprès d’enseignes reconnues.

Votre frigo, télévision ou smartphone reconditionné fait des siennes ? Pas de panique, dès lors que vous l’avez acheté auprès d’un professionnel, vous bénéficiez de protections légales. Si la garantie des vices cachés couvre tout bien neuf, d’occasion ou reconditionné durant deux ans, elle reste tout de même difficile à actionner puisque c’est à l’acheteur de prouver que le défaut existait avant l’acquisition. Le plus souvent, c’est donc la garantie légale de conformité qui vous permettra d’obtenir la réparation ou le remplacement en cas de panne ou de dysfonctionnement. Mais attention, alors qu’elle s’étend sur deux ans pour les produits neufs, elle se limite à six mois pour l’occasion et le reconditionnement. Au-delà, il faudra vous en remettre à l’éventuelle garantie commerciale proposée par le vendeur.