Coronavirus : Le nombre de demandeurs d’emploi bondit de 22,6 % au mois d’avril

SOCIAL Le nombre de personnes concernées en catégorie A en France (hors Mayotte) atteint 4,6 millions. Cette hausse s’explique aux trois-quarts par un transfert de demandeurs d’emploi en activité professionnelle réduite vers la catégorie de ceux n’ayant exercé aucune activité

J.B.

— 

Un homme entrant dans une agence Pôle Emploi près de Nantes.
Un homme entrant dans une agence Pôle Emploi près de Nantes. — Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA

La hausse était attendue, et elle est majeure. En pleine crise du coronavirus, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A en France (hors Mayotte) a bondi de 22,6 % en avril par rapport à mars, indique ce jeudi le ministère du Travail. Il s’agit d’une hausse historique depuis 1996, qui représente 843.000 personnes supplémentaires, pour un total de 4.575.500 demandeurs d’emploi. Le mois de mars avait lui-même été le théâtre d’une augmentation de 7,1 %.

Sur trois mois, « 1.065 200 demandeurs d’emploi supplémentaires ont été enregistrés dans cette catégorie », indique la Dares, service statistique du ministère du Travail.

Un basculement vers la catégorie A

Concernant les autres segments, en avril, le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite (catégories B, C) diminue fortement (- 29,9 %, soit 633.600 personnes). Si bien que « les trois-quarts de la hausse enregistrée en catégorie A sont alimentés par des personnes inscrites en catégories B et C en mars », analyse la Dares. Au total, l’effectif des catégories A, B, C s’accroît de 209.300 au mois d’avril (+ 3,6 %).

Enfin, le ministère indique que « cette augmentation du nombre d’inscrits en catégories A, B, C intervient dans un contexte de baisse des entrées à Pôle emploi (- 19,1 %) et de repli encore plus marqué des sorties (- 34,9 %). Ainsi, bien qu’en recul, les entrées restent supérieures aux sorties, qui atteignent de leur côté leur minimum historique ».