Coronavirus dans l’Aisne : Le département achète 4.000 maroilles pour soutenir les producteurs

PATRIOTISME GASTRONOMIQUE La filière de production du maroilles n’est pas épargnée par la crise liée à l’épidémie de coronavirus

G.D. avec AFP
— 
Illustration d'un ancien lieu d'affinage du maroilles, aujourd'hui fermé.
Illustration d'un ancien lieu d'affinage du maroilles, aujourd'hui fermé. — M. Libert / 20 Minutes

« Plus de 4.000 maroilles » pour soutenir la filière frappée par la crise sanitaire liée au Covid-19. Le conseil départemental de l’Aisne vient d’annoncer cet achat dans un communiqué. Cette filière, emblématique de la région Hauts-de-France, « doit faire face à une forte baisse des commandes allant de 40 % jusqu’à 90 % pour certains opérateurs », a indiqué le département.

Le conseil régional avait d’ailleurs appelé au patriotisme régional en invitant à manger du maroilles au début du confinement. « Les producteurs de fromages, industriels et producteurs fermiers, ne sont pas les seuls concernés car le souci de qualité propre à cette filière permet une meilleure rémunération du lait pour un grand nombre d’éleveurs », a-t-il expliqué.

Redistribués aux associations caritatives

Dans ce contexte, « le Conseil départemental souhaite apporter son soutien à l’ensemble de la filière en facilitant l’écoulement de la production de maroilles » et a ainsi acheté « plus de 4.000 fromages auprès des sept producteurs, industriels et fermiers, implantés dans l’Aisne ».

Ces fromages « seront redistribués aux associations caritatives (Banque alimentaire, Restos du cœur et Croix-Rouge) », a précisé le Conseil départemental.