Coronavirus : Une réouverture « dimanche ou lundi » à l’abattoir Tradival du Loiret, selon Didier Guillaume

EPIDEMIE Plus de cinquante salariés de l’entreprise ont contracté le Covid récemment

20 Minutes avec AFP

— 

Un foyer épidémique s'est déclaré dans l'abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans.
Un foyer épidémique s'est déclaré dans l'abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans. — PATRICK GELY/SIPA

Une possible reprise dans les jours à venir. Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a estimé ce mercredi que l’ abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais (Loiret), où plus de cinquante salariés ont contracté le Covid-19 récemment, va rouvrir « dimanche ou lundi ». « Un préfet a décidé de fermer un abattoir, celui du Loiret, pendant sept jours, il rouvrira dans des conditions sanitaires, à partir de dimanche ou de lundi », a déclaré le ministre à Franceinfo.

« Ces abattoirs, ce sont les entreprises qui ont travaillé pendant toute la durée du confinement et donc, comme toutes les autres entreprises, elles sont plus sujettes à avoir des cas d’infection de cette maladie », a estimé le ministre. Malgré la mise en place de mesures barrières, « dans un abattoir, il est parfois difficile d’être à un mètre l’un de l’autre pour deux salariés, pour la bonne et simple raison qu’il y a des actes dans l’abattoir qui méritent d’être deux lorsqu’on a un animal un peu lourd », a-t-il dit. Une situation notamment décrite par notre journaliste qui s'est rendu sur place cette semaine.

Didier Guillaume n’a cependant pas rejoint l’analyse de la Confédération paysanne, selon laquelle les abattoirs industriels sont « incompatibles avec le respect des mesures sanitaires » destinées à empêcher la propagation de Covid-19.

Un dépistage massif dans les abattoirs ?

Interrogé sur la possibilité de tester tous les employés de tous les abattoirs, Didier Guillaume n’a pas écarté cette éventualité. « Nous sommes en discussion avec Olivier Véran, le ministre de la Santé, une décision sera prise dans les heures qui viennent ». « Ça peut être une possibilité. Bien sûr, le gouvernement n’exclut rien lorsqu’il s’agit de la santé des Françaises et des Français », a-t-il ajouté.

Outre le cluster de Tradival, dans les Côtes-d’Armor, 69 employés travaillant dans un abattoir ont aussi été testés positifs au Covid-19.