Coronavirus : L’enseigne d’ameublement et de décoration française Alinéa dépose le bilan

DOMMAGE COLLATERAL Après les manifestations des « gilets jaunes » en 2018, celles contre les retraites en 2019, et le confinement lié au Covid-19

B.D.
— 
Illustration: Un magasin Alinéa à  la Chapelle-Saint-Aubin, le 10 août 2013.
Illustration: Un magasin Alinéa à la Chapelle-Saint-Aubin, le 10 août 2013. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

La célèbre enseigne d’ameublement et de décoration française Alinéa a déposé le bilan, a annoncé ce samedi son directeur général, Alexis Mulliez, à La Provence.

En cause : « Nous avons eu coup sur coup les gilets jaunes fin 2018 et les manifestations contre la réforme des retraites fin 2019. En maintenant le Covid-19 qui nous a obligés à cesser notre activité durant presque deux mois », a indiqué Alexis Mulliez. « Il n’était plus possible de tenir et c’est pourquoi nous avons déclaré l’état de cessation de paiement, et nous sommes placés sous la protection du tribunal de commerce de Marseille », ajoute-t-il.

La Provence précise que les juges consulaires ont fixé la date de cessation des paiements au 6 mai et ouvert une procédure de redressement judiciaire. Le quotidien régional ajoute que deux possibilités sont envisageables pour redresser l’entreprise : le dépôt d’un plan de continuation par ses actionnaires ou l’appel à des repreneurs. Les délais de dépôt des offres sont ouverts jusqu’au 16 juin. « Toutes les possibilités sont sur la table, y compris une reprise extérieure en complémentaire », a indiqué Alexis Mulliez à nos confrères.