Déconfinement : Finalement, les auto-écoles peuvent bien rouvrir

CALAGE Après quelques soucis juridiques, les 12.000 auto-écoles peuvent finalement rouvrir, mais on est loin d’avoir des dates d’examen

R. G.-V.

— 

Une voiture d'auto-école pendant une manifestation. (archives)
Une voiture d'auto-école pendant une manifestation. (archives) — ISA HARSIN/SIPA

Ouvertes lundi, fermées mardi et finalement ouverte ce mercredi. La manœuvre fut difficile pour le gouvernement autour de la possibilité pour les auto-écoles de rouvrir leurs portes à partir du déconfinement, depuis lundi 11 mai. C’est mardi soir que l’Etat a finalement autorisé l’ouverture des quelque 12.000 établissements de ce type en France. « Nous avons été entendus, c’est l’essentiel », balaie Frédéric Martinez, directeur du réseau ECF (Ecoles de conduite française) pour RMC.

De nombreuses auto-écoles avaient prévu et ont même rouvert le 11 mai. Sauf qu’une circulaire sur les conditions sanitaires de la reprise, tombée lundi matin, empêchait ce déconfinement des voitures à double jeu de pédale. Stupeur chez les professionnels. Il a fallu que les organisations du secteur montent au créneau pour que, finalement, le gouvernement réécrive sa circulaire. Pour l’instant rien n’est néanmoins publié au Journal officiel, mais ça devrait venir, affirme RMC.

Port du masque obligatoire

Des cours vont donc pouvoir reprendre, avec ses conditions strictes comme dans le réseau ESF, avec le port obligatoire du masque pour les élèves et moniteurs, ces derniers pouvant même porter une visière. Pour autant tout n’est pas réglé puisqu’il n’y a encore aucune date pour caler des examens du Code de la route et de conduite. Le redémarrage sera là, aussi, lent.