Coronavirus : La SNCF envisage un plan de suppression de postes à cause de la crise

PASSAGE A NIVEAU Le PDG de la SNCF a fait le point samedi sur la situation du transporteur

20 Minutes avec AFP

— 

Le PDG de la SNCF depuis 2019, Jean-Pierre Farandou. (archives)
Le PDG de la SNCF depuis 2019, Jean-Pierre Farandou. (archives) — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a esquissé ce samedi la perspective d’un plan d’aides de l’Etat pour soutenir la SNCF, à qui la crise sanitaire a déjà coûté 2 milliards d’euros, et envisagé des suppressions de postes. « Je crains toutefois que notre bilan, notre endettement soit trop important (…). La notion d’un plan d’aides à la SNCF ne me paraît pas déraisonnable », a-t-il dit sur France Inter, tout en prévenant que « la thématique (de l’emploi) est sur la table » : « Si la reprise est lente et si nous produisons moins de trains que par le passé, il ne sera pas anormal et illogique d’ajuster le niveau d’emploi au volume d’activité. »

« On est à peu près à 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires qui nous manquent » en raison de l’épidémie, a-t-il aussi indiqué, évoquant un « choc violent » se cumulant avec le milliard de manque à gagner subi pendant la grève contre la réforme des retraites.