Coronavirus : Le nombre de chômeurs bondit de 7,1 % au mois de mars, une hausse historique

EPIDEMIE Avec la crise économique liée à l’épidémie de coronavirus, 246.100 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle emploi au mois de mars

20 Minutes avec AFP
— 
Image d'illustation d'un Pôle emploi.
Image d'illustation d'un Pôle emploi. — PASCAL GUYOT / AFP

Au mois de mars, le nombre de chômeurs (catégorie A) a enregistré une hausse historique (+246.100, soit +7,1 %) pour s’établir à 3,732 millions, a indiqué Pôle emploi dans un communiqué publié ce lundi.

Après une forte baisse en janvier et en février, la hausse reste faible sur le premier trimestre (+0,7 % à 3,576 millions). Du fait d’une diminution nette du nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite (catégories B, C) l’effectif A, B, C augmente moins fortement en mars (+177.500, soit +3,1 %). Il reste stable sur le trimestre à 5,744 millions.

Pas de renouvellements des CDD et des missions d’intérim

« Compte tenu du caractère inhabituel de la situation actuelle », Pôle emploi et la Dares (service statistique du ministère du Travail) ont publié, en plus des chiffres trimestriels, « une note sur les évolutions intervenues sur le seul mois de mars ». L’accroissement des effectifs inscrits en catégories A, B, C en mars « provient à la fois d’une nette augmentation des entrées à Pôle emploi (+5,5 %) et d’une très forte baisse des sorties (-29,0 %) », soulignent-ils dans un communiqué.

« Les entrées pour fin de mission d’intérim et fin de contrats courts sont en hausse, la mise en place du confinement ayant conduit à des non-renouvellements ainsi qu’à de moindres nouvelles embauches de courte durée », expliquent-ils. « La plupart des motifs de sorties se replient, notamment les défauts d’actualisation, qui recouvrent généralement pour partie des reprises d’emploi non déclarées à Pôle emploi, mais aussi les reprises d’emploi déclarées, les entrées en stage ou en formation, ainsi que les radiations administratives », ajoutent-ils.