20 Minutes : Actualités et infos en direct
ARGENTLe saviez-vous ? Les billets en euro n’ont pas de pluriel

Le saviez-vous ? Les billets en euro n’ont pas de pluriel

ARGENTLe nom « euro » est invariable pour que ce mode de paiement puisse circuler dans l’ensemble de l’union monétaire
Si la langue française ajoute la marque du pluriel aux « euros », les billets n'en portent en revanche aucune trace.
Si la langue française ajoute la marque du pluriel aux « euros », les billets n'en portent en revanche aucune trace. - iStock / City Presse
J.P. pour 20 Minutes

J.P. pour 20 Minutes

Il est tellement courant de parler des euros – quelques uns ou plusieurs milliers selon les situations – que l’on a tendance à oublier que le nom de la monnaie européenne s’écrit en réalité « euro ». C’est la langue française qui y ajoute un « s » lorsque ce terme est utilisé au pluriel.

Jusque-là, rien de particulièrement insolite. Oui, mais voilà : avez-vous déjà pris le temps d’observer les pièces et les billets dans votre portefeuille ? À y regarder de plus près, vous constaterez que derrière la valeur inscrite en chiffres, l’unité « euro » ne prend pas de « s ». Ainsi, les coupures indiquent « 5 euro », « 10 euro », « 20 euro » et ainsi de suite. Il en va de même avec les pièces de « 2 euro ». Pourtant, au temps du franc, pièces et billets portaient bel et bien la marque du pluriel.

Un besoin d’uniformité

Cette petite bizarrerie vient en réalité d’un souci de traduction. Ce n’est autre que la Banque de France qui s’en explique dans un fascicule publié en 2002 et destiné à répondre à toutes les interrogations liées au passage à la monnaie unique dans l’Union européenne. Sur les billets et les pièces, le nom « euro » est invariable parce que ces modes de paiement « doivent circuler sur tout le territoire des douze pays de l’ Union monétaire [aujourd’hui on compte dix-neuf États, NDLR], dans lesquels les règles du pluriel diffèrent ».

Outre cette nécessité d’uniformité qui a également conduit à adopter le mode invariable sur les piécettes rouges estampillées « 2 euro cent » et « 5 euro cent », un second problème de traduction est survenu en la matière. C’est en effet le mot « cent », le nom officiel de la subdivision de l’euro, qui a posé des difficultés aux autorités françaises. « Comme préconisé par la Commission générale de terminologie et le Conseil national de la consommation, pour éviter des homonymies gênantes pour la compréhension et donc l’usage commode de la monnaie, le terme “centime” doit être utilisé en France », précise la Banque de France. Pensez-y la prochaine fois que vous reporterez le montant de votre achat en toutes lettres sur un chèque.

Sujets liés