Coronavirus : Les entreprises dont les sièges sont dans les paradis fiscaux n'auront pas d'aides de l'Etat, annonce Bruno Le Maire

AIDES PUBLIQUES « Si votre siège social est implanté dans un paradis fiscal, il est évident que vous ne pouvez pas bénéficier du soutien public », a indiqué le ministre des Finances au micro de France Info

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie — Michel Euler/AP/SIPA

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé jeudi que la France n'accorderait pas d'aides pour faire face à la crise du coronavirus aux entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux.

«Il va de soi que si une entreprise a son siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal, je veux le dire avec beaucoup de force, elle ne pourra pas bénéficier des aides de trésorerie de l'Etat», a-t-il affirmé sur France Info.

Comme au Danemark

«Il y a des règles qu'il faut respecter. Si vous avez bénéficié de la trésorerie de l'Etat, vous ne pouvez pas verser de dividendes et vous ne pouvez pas racheter des actions», a-t-il rappelé. «Et si votre siège social est implanté dans un paradis fiscal, il est évident que vous ne pouvez pas bénéficier du soutien public», a insisté le ministre, suivant l'exemple d'autres pays comme le Danemark.