Sibeth Ndiaye ne confirme pas la date du 15 juin pour la réouverture des hôtels et restaurants

COMMERCES Les professionnels du secteur espèrent même une possibilité de réouverture avant

20 Minutes avec AFP
— 
Les cafés, hôtels et restaurants sont fermés depuis le début du confinement, ici place du Capitole, à Toulouse.
Les cafés, hôtels et restaurants sont fermés depuis le début du confinement, ici place du Capitole, à Toulouse. — FRED SCHEIBER/SIPA

Les réunions s’enchaînent et une visioconférence sur ce thème avec Emmanuel Macron doit avoir lieu ce vendredi. Mais pour l’instant, aucune date de reprise d’activités des cafés-bars-restaurants et de l’hôtellerie n’est figée.

L’hypothèse du 15 juin n’a pas été confirmée ce mercredi par la porte-parole du gouvernement. « Nous avons besoin de temps pour élaborer les différents scénarios de reprise d’activité, donc je ne peux évidemment pas vous confirmer cette date du 15 juin », a indiqué Sibeth Ndiaye à l’issue du Conseil des ministres.

Depuis plusieurs jours, les acteurs du secteur interpellent le gouvernement face à une crise sans précédent qui touche le secteur et dont de nombreuses entreprises se trouvent dans des situations financières très difficiles.

Les professionnels penchent pour mai

Le plan spécial prévu par l’exécutif devrait comprendre des aides complémentaires aux dispositifs déjà mis en œuvre par le gouvernement.

Laurent Lutse, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), s’est dit de son côté favorable à une réouverture des bars et restaurants pour la mi-mai sur l’antenne de BFM.

Son syndicat a proposé la mise en place d’une série de mesures pour sortir de la crise économique et sanitaire, avec notamment une prise en charge à 100 % des pertes de stock par les assurances ou encore l’exonération des cotisations du 2e trimestre.