Coronavirus : Les règles de fabrication de certains fromages modifiées temporairement

AGROALIMENTAIRE Les règles de production de certains fromages fabriqués dans le Puy-de-Dôme, le Cantal, le Jura, le Doubs et l’Ain ont été assouplies afin d’éviter le gaspillage de quantités importantes de lait

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de fromages.
Illustration de fromages. — Pixabay

Les ventes de fromage ayant fortement chuté pendant cette période de confinement, les producteurs se retrouvent avec d’importants stocks de lait. Afin de limiter les pertes, les procédés de fabrication du comté, du saint-nectaire, de la fourme d’Ambert ou encore du bleu d’Auvergne ont été modifiés temporairement, explique Le Monde. Ces fromages sont notamment fabriqués dans les départements du Puy-de-Dôme, du Cantal, du Jura, du Doubs et de l’Ain.

Modification temporaire du cahier des charges

Concrètement, cet assouplissement des règles de production va permettre aux producteurs de bleu d’Auvergne de stocker le lait pendant une durée maximale de 60 heures, contre 48 heures jusqu’à présent. Cette mesure est inscrite dans un arrêté publié ce dimanche au Journal officiel. De même, l’emprésurage pourra être effectué jusqu’à 26 heures après la dernière traite, contre 16 heures maximum auparavant. Enfin, le bleu d’Auvergne peut être conservé à une température allant jusqu’à - 5°C, contre 0°C. Il en sera de même pour les fromages de l’appellation d’origine protégée fourme d’Ambert, précise Le Monde.

Pour le saint-nectaire, les fromages mis en congélation à partir du 12 mars pourront bénéficier de l’appellation lorsqu’ils seront vendus l’an prochain. Normalement, il ne devait s’agir que des fromages congelés à partir du 1er avril. Enfin, pour le comté, il a été décidé d’alléger les conditions de stockage du lait ainsi que d’allonger le délai de distribution des fromages découpés de deux à cinq jours ouvrés.