Vous pensiez avoir gagné un bon d’achat de 250 euros chez E.Leclerc ? Dommage, c’est une arnaque

FAKE OFF Partagé des milliers de fois sur Facebook, un lien promettant un « coupon de 250 euros d’achat » dans les supermarchés E.Leclerc est une arnaque

Béatrice Colin

— 

Un site propose des faux bons d'achat Leclerc.
Un site propose des faux bons d'achat Leclerc. — Capture d'écran
  • Sur Facebook, une publication annonce que la marque E.Leclerc offrirait un bon d’achat de 250 euros en cas de partage d’un lien Internet.
  • Cette annonce est une tentative d’hameçonnage, récurrente sur les réseaux sociaux.
  • E.Leclerc confirme à 20 Minutes qu'il s'agit bien d'une communication frauduleuse et invite les consommateurs à faire preuve de vigilance

« Pour aider nos clients fidèles, nous offrons gratuitement à chacun un coupon de 250 € », promet une annonce postée ce mardi sur Facebook avec, en illustration, la photo d’un magasin E.Leclerc. Et d’indiquer que ce bon d’achat bénéficiera à celles et ceux qui partageront le lien associé. Mais uniquement s’ils le font aujourd’hui.

Le lien en question mène sur un site où une série de questions est posée. En pleine période de crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, cette annonce pourrait passer pour un acte de solidarité de l’enseigne.

Mais il s’agit en réalité d’une arnaque récurrente sur les réseaux sociaux, dont l’objectif est de rendre la publication virale afin de récupérer un maximum de données personnelles auprès des gens dupés.

FAKE OFF

Une première annonce de ce type est apparue dès dimanche sur les réseaux sociaux, conduisant à un premier site Internet et vite dénoncé par le site Hoax-net, qui traque les « rumeurs et canulars ».

Avant l’apparition d’une seconde version partagée sur Facebook avec le même texte et la même image ce mardi mais menant à un lien différent.

Un internaute aguerri aux arcanes du Web a ainsi mené son enquête. Sur son compte Twitter, «Clem» indique ainsi que le nom de domaine crée dans le cadre de cette tentative de phishing a « été enregistré le 13 avril via un registrar situé aux Bahamas et il est hébergé dans l’État du Kansas sur un serveur dont l’IP (2606:5700:3030: : 6812:2413) a déjà été signalée pour avoir émis diverses arnaques de type hameçonnage ».

Contacté par 20 Minutes, l'enseigne de grande distribution a confirmé qu'il s'agissait bien «d'une communication frauduleuse» et a invité «les consommateurs à faire preuve de vigilance sur ce type de sollicitations», renvoyant sur sa page dédiée à cette question sur son site Internet.

Au-delà de cette confirmation, rien que l’énoncé de l’annonce sur le site incriminé est suspect. « Nous offrons gratuitement »… En général, quand on fait un cadeau, c’est effectivement rarement payant.

Sur la page Facebook qui relaie l’information, les commentaires sont aussi pour le moins surprenants.

Que vous vous y connectiez à midi ou 16 h, ces derniers sont toujours figés à la même heure. Une des premières choses qui met la puce à l’oreille : tous ont un nom à consonance anglo-saxonne. Soit Leclerc à la cote chez les ressortissants britanniques, soit l’escroc manque de discernement. Et puis, certains commentaires sont émis par des comptes soi-disant différents mais avec la même photo. De quoi susciter quelques questions de prime abord, et la plus grande méfiance.