Coronavirus : Michelin va fabriquer des masques de protection sur dix sites

ENTREPRISE Le groupe clermontois, qui a également commencé la prodution de visières via des sous-traitants, ambitionne de fabriquer 400.000 masques par semaine

20 Minutes avec agences

— 

Un masque de protection (illustration)
Un masque de protection (illustration) — Lexie Harrison-Cripps / SOPA Ima/SIPA

Le fabricant de pneus Michelin se lance dans la production de masques chirurgicaux à destination de ses salariés et des personnels de santé, a indiqué ce mercredi le groupe français. Parmi les dix sites retenus figurent ceux de la Combaude et de Ladoux à Clermont-Ferrand, siège de Michelin, ainsi que ceux d'Olsztyn en Pologne et de Zalau en Roumanie.

Après « une phase d'initialisation », le manufacturier envisage de produire « à terme, chaque semaine, dans ses ateliers ou en coordination avec des partenaires ou des sous-traitants, près de 400.000 masques chirurgicaux de catégorie 1 ». La capacité européenne « se renforcera dans les semaines suivantes grâce au déploiement d'initiatives similaires en Amérique du nord », précise Michelin dans un communiqué.

Production de visières stérilisables

« A la demande de plusieurs hôpitaux français », la groupe a également commencé la production de visières stérilisables. Il prévoit de coordonner « la sous-traitance de 10.000 visières » à partir de lundi. Avec ces initiatives, il s'agit pour le groupe « de participer activement à la lutte mondiale contre la pandémie de Covid-19 ».

Michelin rappelle par ailleurs avoir participé à la réalisation d'un masque réutilisable, mis au point par un collectif grenoblois de chercheurs et d'industriels, avec l'ambition d'en fabriquer 5 millions par semaine d'ici fin juin. Enfin, le manufacturier est en train de relancer la production de trois usines françaises, malgré les réticences de syndicats, après avoir mis en place des protocoles sanitaires renforcés.