Coronavirus: Chute historique de 6% du PIB français, le pays entre en récession

ECONOMIE C'est le pire bilan trimestriel de la France depuis 1945

W.P. avec AFP
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finanes
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finanes — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

C’était prévisible mais la chute est quand même douloureuse. Selon une estimation, publiée mercredi par la Banque de France, le PIB français a enregistré une baisse de 6 % au premier trimestre 2020. Le pays entre ainsi en récession, conséquence directe de la pandémie de coronavirus qui sévit actuellement.

Cette estimation correspond à la pire performance trimestrielle de l’économie française depuis 1945. Le PIB s’étant déjà replié de 0,1 % au quatrième trimestre, selon les dernières données de l’institut national des statistiques Insee, la France est donc techniquement en récession.

Une quinzaine de confinement = -1,5 % de PIB sur un an

L’activité a notamment été inférieure d’environ un tiers (-32 %) à la normale sur les quinze derniers jours de mars, selon l’évaluation de la Banque de France, issue d’une enquête réalisée auprès de 8.500 entreprises. « Il faut remonter au 2e trimestre 1968, marqué par les événements du mois de mai, pour retrouver une baisse trimestrielle de l’activité du même ordre de grandeur », mais quand même inférieure, détaille-t-elle dans sa note de conjoncture. Le PIB avait alors chuté de 5,3 %.

Dans la lignée des estimations de l’Insee, la banque centrale française estime que chaque quinzaine de confinement entraîne un recul de 1,5 % du PIB sur un an. Mais elle prévient que ce chiffre « ne doit pas être extrapolé abusivement », l’intensité des effets du confinement pouvant évoluer à mesure qu’il s’allonge. Commencé le 17 mars, il doit durer au moins jusqu’au 15 avril.