Coronavirus : Le dispositif de chômage partiel a déjà coûté 4 milliards d’euros aux finances publiques

EMPLOI Après les ministres de la Santé et de l’Intérieur, c’est Bruno Le Maire qui était l’invité de « Vous avez la parole » sur France 2, jeudi soir. Le ministre de l’Economie a assuré que « le chômage partiel sera versé jusqu’à la fin du confinement »

Floréal Hernandez

— 

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie. (Illustration)
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie. (Illustration) — AFP

Quatre milliards d’euros. C’est le coût du chômage partiel pour les finances publiques, a annoncé le ministre de l’Economie dans Vous avez la parole sur France 2, jeudi soir. Bruno Le Maire était le troisième membre du gouvernement interrogé par Léa Salamé et Thomas Sotto après le ministre de la Santé Olivier Véran et celui de l’Intérieur Christophe Castaner.

Plutôt dans la soirée, Muriel Pénicaud, la ministre du Travail avait tweeté que depuis le début de la crise, « ce sont 150.000 entreprises et 1,6 million de salariés qui sont protégés ». En 24 heures, ce chiffre est en hausse de 50 % pour les entreprises et 30 % pour les salariés, a-t-elle souligné.

Le ministre de l’Economie a lui assuré que « le chômage partiel sera versé jusqu’à la fin du confinement et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. » Il a également annoncé que « tous ceux qui sont rémunérés en contrat sous forme de chèque emploi service ont droit au chômage partiel. On vient de l’ouvrir [ce dispositif] ».

Autre confirmation de Bruno Le Maire, les chômeurs en fin de droits verront leur indemnisation repoussée « jusqu’à la fin de l’année ».