Coronavirus: Quelque 100.000 entreprises et 1,2 million de salariés au chômage partiel

PANDEMIE Pour la ministre du Travail, les Direccte ont parfaitement joué leur rôle en ne refusant que « 28 demandes de chômage partiel »

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 24 mars 2020 à l’Assemblée nationale.
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 24 mars 2020 à l’Assemblée nationale. — Jacques Witt/SIPA

Les premiers chiffres sur les conséquences économiques de la crise sanitaire en France ne vont pas rassurer. Ceux-ci montrent en effet à quel point de nombreuses entreprises ont besoin de l’aide de l’Etat.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a fait état mercredi soir de « près de 100.000 entreprises en chômage partiel ». « Depuis le début de la crise, ce sont 1,2 million de salariés et près de 100.000 entreprises concernées » ; a précisé la ministre. Mardi, le chiffre était de 37.000 entreprises et 700.000 salariés.

La Direccte ne satisfait pas FO

Interrogée depuis plusieurs jours sur l’existence de refus de demandes par l’administration, Muriel Pénicaud affirme que « seules 28 demandes de chômage partiel avaient été refusées de façon justifiée ». En début de semaine, la ministre avait redonné des « instructions aux Direccte (directions régionales du Travail), qui sont [les] services en régions, extrêmement précises, pour qu’il n’y ait aucune différence d’interprétation ». Pourtant mardi, FO métaux s’était plaint que « certaines Direccte refusaient des dossiers de prise en charge, obligeant ainsi les entreprises à reprendre leur activité ».