Coronavirus : Emmanuel Macron exhorte les entreprises et les salariés à poursuivre leur activité

CONFINEMENT Le chef de l’Etat a souligné « l’importance pour les salariés des entreprises qui se sont mis en conformité avec les règles sanitaires d’aller travailler sur les sites de production »

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron, le 29 octobre 2019 à Paris.
Emmanuel Macron, le 29 octobre 2019 à Paris. — Ian LANGSDON / POOL / AFP

Malgré les difficultés provoquées par l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement, le président français, Emmanuel Macron, a exhorté, ce jeudi, les entreprises et les salariés à poursuivre leur activité « dans le respect des règles de sécurité sanitaire ».

Le chef de l’Etat a appelé à « la responsabilité 'civique' des entreprises pour poursuivre leur activité lorsque cela est possible » et sur « l’importance pour les salariés des entreprises qui se sont mis en conformité avec les règles sanitaires d’aller travailler sur les sites de production », a précisé l’Elysée, après une visioconférence entre Emmanuel Macron, le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres.

L’industrie pharmaceutique, la chimie et l’emballage alimentaire prioritaires

Cette réunion de travail, intitulée « Task force Économie », rassemble le Premier ministre et les ministres de l’Economie, des Comptes publics, du Travail, de la Transition écologique, et de l’Agriculture et Alimentation. Son objectif devait être d’examiner « les mesures adéquates » à prendre « face aux difficultés que rencontrent d’importants secteurs économiques pour assurer la continuité de l’activité, après le repli de nombreux salariés du secteur privé, dans le secteur de la production et de la distribution, qui appliquent les mesures de confinement », a précisé l’Elysée.

Devait être également fait « un tour d’horizon des mesures de soutien aux entreprises dans les secteurs dits essentiels ». La priorité concerne en particulier les secteurs de l’industrie pharmaceutique, de la chimie ou de l’emballage alimentaire.

Les entreprises qui ont des masques doivent les donner

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a expliqué mercredi que des effectifs commençaient à manquer dans la grande distribution et les transports, car des salariés craignent pour leur santé, même si les magasins restent bien approvisionnés.

Lors de la réunion, devait également être évoquée la mise en place d'« une task force administrative opérationnelle pour répondre aux besoins des entreprises : circulation des salariés, application du droit du travail, activité partielle, fiscalité… », selon l’Elysée. Un appel est également de nouveau lancé par l’exécutif « aux entreprises qui ont des stocks de masques à les remettre en circulation dans le circuit d’approvisionnement administré par l’Etat ».