Coronavirus : Les patrons de PSA et Renault reçus à Bercy par Bruno Le Maire

EN PANNE L’industrie automobile est l’une des plus touchées par la crise économie liée à la crise sanitaire

20 Minutes avec AFP

— 

Carlos Tavarès est le PDG de PSA.
Carlos Tavarès est le PDG de PSA. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Les présidents des deux groupes automobiles français PSA et Renault, Carlos Tavares et Jean-Dominique Senard, seront reçus mercredi à 13 heures par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, a indiqué Bercy, sur fond de crise liée au coronavirus. Le ministère n’a pas apporté immédiatement d’information complémentaire sur le contenu de la réunion ou d’éventuelles annonces à son issue. La filière automobile est en grande difficulté à cause de la crise économique liée au coronavirus.

Mardi, la Plateforme automobile (FA), qui regroupe les principales entreprises du secteur en France, a appelé à la préparation d’un plan de relance pour la sortie de crise, tout en saluant les mesures d’urgence prises par le gouvernement pour soutenir les entreprises.

Fermetures d’usines

Depuis lundi, les poids lourds de l’automobile européenne annoncent les uns après les autres des fermetures d’usines pour une durée indéterminée. Renault, PSA, Volkswagen, Fiat, Toyota et Michelin ont notamment déjà indiqué qu’ils suspendaient l’essentiel de leur production en Europe, en raison des mesures de confinement prises pour protéger la population.

Cette paralysie s’ajoute au coup de frein déjà subi en Chine, premier marché automobile mondial où a démarré l’épidémie de Covid-19. Elle devrait se traduire par une chute des ventes en 2020. La Plateforme automobile, dirigée par l’ancien ministre Luc Chatel, considère qu’il faudra « actionner les outils à disposition (prime à la conversion, bonus pour l’achat de véhicules électriques) pour relancer le marché » mais aussi « consentir des investissements massifs pour les infrastructures de recharge (…), condition clé pour le décollage du marché » des véhicules électriques.