Aldi n’est pas le seul intéressé par le rachat de Leader Price à Casino

SUPERMARCHÉS Le groupe Casino n'est plus en négociations exclusives avec Aldi

20 Minutes avec agence

— 

Un magasin Leader Price. (Illustration)
Un magasin Leader Price. (Illustration) — MEIGNEUX/SIPA

Les 700 magasins Leader Price sont toujours à vendre. Et contrairement à ce qui avait été annoncé en janvier, la chaîne Aldi n’est pas la seule intéressée par cette acquisition, selon une information de Business Insider.

En septembre 2019, le hard discounter allemand était entré en négociations exclusives avec Casino pour la reprise du parc de supermarché Leader Price. Le montant de la transaction était estimé à plus de 400 millions d’euros à l’époque. En janvier, on apprenait que les deux parties étaient tombées d’accord sur un montant de 750 millions.

Objectif : dépasser Lidl

Le groupe Casino aurait désormais plus de choix pour céder Leader Price, dont il est devenu propriétaire en 1997. Depuis décembre 2019, d’autres acteurs auraient « démontré de l’intérêt » pour le parc de magasins et « auraient eu accès aux informations de cession », précise Business Insider. Aldi et Casino sont toujours en négociation.

Une décision pourrait d’ailleurs tomber d’ici quelques semaines. L’attente provient de « la complexité [du dossier] liée aux différents statuts des 700 magasins Leader Price ». Si Aldi, qui compte environ 900 points de vente en France, concluait cet achat, il pourrait rattraper Lidl, son concurrent. En 2019, la part de marché du distributeur allemand représentait 2,4 % contre 5,9 % pour Lidl, qui possède 1.500 magasins sur le territoire.