Pour les pros comme pour les particuliers, les applis investissent le marché de l’immobilier

LOGEMENT De l’état des lieux à la gestion locative, en passant par le courtage immobilier, des dizaines d’applications facilitent la tâche des professionnels de l’immobilier et de leurs clients

JP pour 20 Minutes

— 

Différentes applications mobiles facilitent de nos jours les transactions immobilières.
Différentes applications mobiles facilitent de nos jours les transactions immobilières. — IStock / City Presse

Être agent immobilier signifie aujourd’hui être connecté. Avec un smartphone ou une tablette, les professionnels ont désormais une série d’outils à leur disposition pour faire leur travail. Petit tour d’horizon des interfaces.

Faciliter la vente

Afin de faire une promotion affinée des biens dont ils ont la charge, les agents immobiliers peuvent tout d’abord utiliser Netty, une appli qui permet notamment de saisir en quelques clics un nouveau bien, de le prendre en photo et de diffuser le tout sur les réseaux sociaux. De même, cet outil permet d’enregistrer un acquéreur potentiel et de faire la liaison avec le vendeur. Quant à ceux qui veulent proposer des vues 3D des appartements, ils peuvent recourir à MagicPlan pour permettre à leurs clients de se projeter dans le logement.

Pour maximiser leurs chances de trouver preneur, les pros peuvent en outre partager leurs mandats de vente sur Lici, une application qui permet aux agences concurrentes de travailler ensemble dans un objectif commun : vendre au meilleur prix dans les meilleurs délais.

Simplifier le financement

S’il est recommandé d’effectuer des simulations préalables de financement avant de se lancer dans une recherche, il n’est pas rare que le coup de cœur ne rentre pas dans le schéma envisagé. Résultat : le temps d’obtenir une proposition adéquate, le nid douillet a pu vous passer sous le nez. Pour éviter cette perte de temps, Swifti se conçoit comme un courtier de poche.

Sur place, depuis le smartphone ou la tablette de l’agent immobilier, le particulier va répondre à une série de questions visant à établir sa situation. L’algorithme lui dira alors s’il est finançable, si le dossier est complexe ou lui proposera une enveloppe recalculée à la baisse s’il a eu les yeux plus gros que son portefeuille, sans oublier de lui présenter les offres des banques pouvant financer son projet. Une fois cette première étape réalisée, les justificatifs nécessaires devront être envoyés en ligne pour constituer le dossier.

Cette solution permet d’obtenir un financement sous un mois pour les clients les plus réactifs, avec un accompagnement par téléphone avec un courtier jusqu’à la vente. Cette appli est rémunérée comme une société de courtage classique, à savoir par la banque et l’acheteur (1.250 euros en moyenne pour ce dernier).

Gérer le bien

Vous êtes propriétaire et souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif ? Tandis que certains outils mobiles visent à épauler les agents immobiliers, d’autres entendent les remplacer. La promesse : des services pratiques en ligne, moyennant des frais inférieurs à ceux d’un gestionnaire traditionnel.

Ainsi, la gestion locative se dématérialise avec des interfaces comme Flatlooker, qui vous permet de créer une fiche locative, de sécuriser le dossier et d’effectuer une signature électronique avant de conclure l’état des lieux.  Wizi surfe sur le même créneau, en ayant pour vocation de simplifier la relation entre bailleur et locataire grâce au stockage et à la consultation en ligne des procédures et documents juridiques relatifs à la location.