Pays-de-la-Loire : Polémique au conseil régional après l'aide versée à un producteur de tabac

ECONOMIE Le conseil régional a accordé 200.000 euros à LTR Industries, en soutien à sa démarche de diversification

Frédéric Brenon

— 

Illustration de cigarettes.(AP Photo/Patrick Sison)
Illustration de cigarettes.(AP Photo/Patrick Sison) — Patrick Sison/AP/SIPA

En apparence, l’aide financière accordée vendredi par la commission permanente du conseil régional des Pays-de-la-Loire à la société LTR Industries n’a rien d'inhabituelle. Sauf que l’activité de l’industriel basé à Spay, au sud du Mans ( Sarthe), est de produire des cigarettes, à base de tabac reconstitué plus précisément. Confrontée à une forte concurrence dans un contexte européen de baisse de la consommation, LTR Industries (276 salariés sur son site de production sarthois) cherche à développer une nouvelle gamme. Le conseil régional a décidé de lui accorder 200.000 euros, en guise de soutien à sa démarche de diversification.

Un choix qui a fait bondir les élus d’opposition au conseil régional. « Comment le conseil régional peut-il se targuer d’œuvrer pour la santé de toutes et tous, afficher une ambition en matière de lutte contre les addictions, et verser 200.000 euros à un producteur de tabac dont les comptes sont par ailleurs au beau fixe ? Comment peut-elle assurer sa compétence en termes de santé publique tout en participant à la mobilisation contre le déclin du marché du tabac ? » s’interroge le groupe PS. « A travers son programme de recherche et développement, nous comprenons que la société veut continuer à demeurer une actrice de l’industrie du tabac », s’insurgent les écologistes.

La majorité (Les Républicains) se défend en estimant qu’il s’agit là d’une « mauvaise polémique ». « La région ne soutient pas le tabac, mais bien une entreprise. Que faudrait-il faire ? Fermer l’entreprise ? On connaît le résultat : 276 chômeurs et pas un fumeur de moins… La démagogie de la gauche ne connaît pas de limites », rétorque le groupe LR.