Engie : Isabelle Kocher pourrait partir avec trois à quatre millions d’euros

INDEMNITE L’actuelle directrice générale de l’entreprise énergétique pourrait partir avant la fin de son mandat non-renouvelé

R. G.-V.

— 

La future ex-directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher. (archives)
La future ex-directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher. (archives) — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

Le sort de la directrice général d’Engie a donc été scellé la semaine dernière lors d’un conseil d’administration de l’entreprise : elle n’est pas renouvelée dans ses fonctions. Mieux, d’après Libération, la direction veut qu’elle parte plus tôt que la date normale de la fin de son mandat (mai). Elle devrait quitter Engie dès la fin du mois de février.

En conséquence, indique le quotidien, des négociations sont en cours entre les avocats d’Isabelle Kocher et l’entreprise. La future ex-DG pourrait partir avec entre trois et quatre millions d’euros comme solde de tout compte. Soit l’équivalent de 18 à 24 mois de sa rémunération actuelle.

En revanche, les actions gratuites qu’Isabelle Kocher avait cumulées pendant sa présence dans l’entreprise ne feront pas parti du cadeau de départ : elle n’est pas restée assez longtemps pour les conserver.