ArcelorMittal pourrait fermer la cokerie de Florange en Moselle dès 2022-2023

USINE Le site du groupe sidérurgique est déjà marqué par la fermeture des hauts-fourneaux

20 Minutes avec AFP

— 

Le groupe sidérurgique mondial ArcelorMittal.
Le groupe sidérurgique mondial ArcelorMittal. — Michel Euler/AP/SIPA

ArcelorMittal a annoncé ce lundi lors d’un CSE la possible fermeture dès 2022-2023 de la cokerie du site de Florange (Moselle), déjà marqué par la fermeture des hauts-fourneaux, a-t-on appris auprès de la direction.

Depuis plusieurs mois, des rumeurs circulaient sur la fermeture de la cokerie du site, qui emploie 230 à 250 personnes. « Compte tenu du plan d’investissements envisagés afin de réduire nos émissions de CO2 de plus de 30 % d’ici à 2030, le besoin en coke devrait diminuer et le site de Dunkerque pourrait être auto-suffisant à court terme (2022-2023) », a expliqué dans un communiqué le groupe sidérurgique. « L’utilisation de la cokerie de Florange, initialement prévue jusqu’en 2032, pourrait être remise en cause », a-t-il ajouté.