Don aux associations : Le microdon permet à tous de donner

CARITATIF Alors que les associations peinent toujours plus à obtenir des financements publics, la pratique du microdon en caisse a permis de récolter plus de 12 millions d'euros en quelques années

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Grâce à l'arrondi sur les tickets de caisse, 12 millions d'euros ont été reversés à des associations entre 2013 et 2019.
Grâce à l'arrondi sur les tickets de caisse, 12 millions d'euros ont été reversés à des associations entre 2013 et 2019. — Microdon

Si beaucoup de citoyens aimeraient pouvoir signer de gros chèques afin de soutenir les associations qui œuvrent pour l’intérêt général, ils n’en ont pas toujours les moyens. Pour inciter le plus grand nombre à se montrer généreux, une entreprise solidaire a donc eu l’idée géniale de rendre cet acte indolore et pratique.

Une opération deux en un

La société Microdon est spécialisée dans le développement d’outils de générosité embarquée. L’objectif est alors de faire supporter le coût du don par une opération qui existe déjà. Pour ce faire, elle utilise le microdon qui consiste à augmenter le montant de la transaction à l’euro supérieur, afin de donner la différence à une association.
Ce mode d’action peut tout d’abord s’appliquer aux salaires depuis 2008, pourvu que l’employé donne son accord et qu’il fasse partie de l’une des quelque 400 entreprises qui ont mis en place ce système. Le microdon est dans ce cas prélevé sur le bulletin de paie. Certaines banques le proposent à présent également sur les relevés bancaires. Mais c’est surtout aux caisses des supermarchés que cette initiative fait grand bruit.

Les grands magasins partenaires

C’est en 2013 que la société Microdon a lancé son programme « l’arrondi » en signant un premier partenariat avec Franprix. Très vite, le concept a fait des émules et ce sont aujourd’hui vingt-cinq enseignes de grande distribution qui proposent à leurs clients de se montrer généreux au sein de leurs 4.782 points de vente implantés sur tout le territoire. De Nature & Découvertes à Sephora, en passant par Truffaut, Gémo, Géant Casino ou encore Cultura, tous les secteurs de consommation sont concernés.
En pratique, chaque magasin appose un logo en caisse permettant aux clients d’avoir connaissance du dispositif. Les œuvres bénéficiaires du don doivent également être indiquées. Celles-ci sont sélectionnées par les entreprises partenaires et s’engagent à présenter des affectations clairement identifiées, accessibles sur leur site Internet, afin que le public soit informé des avancées de leurs actions. Par ailleurs, l’intégralité des sommes données par le biais de l’arrondi leur est reversée. C’est le fonds de dotation Le Réflexe Solidaire qui est chargé de s’en assurer.

Un succès croissant

Si ces quelques centimes ne changent pratiquement rien sur un ticket de caisse, la multiplication de ces microdons a permis de recueillir plus de 12 millions d’euros depuis les débuts de l’arrondi, selon les chiffres publiés en octobre 2019 par Microdon. Et le phénomène ne fait que s’amplifier puisque le montant de la collecte a doublé entre 2018 et 2019. Cette année-là, ce sont 259 associations qui ont été soutenues par les consommateurs.
De même, alors que l’arrondi en caisse était auparavant essentiellement pratiqué dans la capitale, la multiplication des partenariats avec des enseignes présentes dans tout le pays permet, petit à petit, de créer un maillage à l’échelle nationale. Après l’Ile-de-France (plus de 1,8 million d’euros collectés en 2019), les plus grandes régions collectrices sont alors l'Auvergne-Rhône Alpes (327.095,61 euros), l’Occitanie (264.498,94 euros) et la Nouvelle Aquitaine (264.252,77 euros).