Rennes : Qui est Niji, l’entreprise « à la taille idéale »

ECONOMIE La société fondée à Rennes inaugure ce vendredi ses nouveaux locaux dans le quartier EuroRennes

Camille Allain

— 

Hugues Meili a fondé la société Niji en 2001 à Rennes. Lancer le diaporama
Hugues Meili a fondé la société Niji en 2001 à Rennes. — R. Meigneux / SIPA
  • La société Niji a emménagé dans son nouveau siège social fin novembre à deux pas de la gare de Rennes.
  • Le cofondateur de la société Hugues Meili accueillera ce vendredi quelques personnalités dont le ministre Jean-Yves Le Drian pour inaugurer ses nouveaux locaux. 
  • En moins de vingt ans, Niji s'est fait une place de choix dans le développement numérique des entreprises et employe plus de 900 personnes en France et à l'étranger.

Elle n’a pas encore 20 ans mais affiche déjà une maturité déconcertante. Ce vendredi, elle va pendre la crémaillère de son nouveau logement de fonction, deux mois après y avoir emménagé. Un joli loft de 3.000 m² niché à deux pas de la gare de Rennes dans les immeubles flambant neufs conçus par Giboire. Avec le ministre Jean-Yves Le Drian parmi les invités. Qui ? La petite Niji. Fondée dans la capitale bretonne en 2001, elle emploie déjà plus de 900 personnes en France et à l’étranger dans le domaine de « la transformation numérique des entreprises ».

Cofondateur de Niji, Hugues Meili a eu la bonne idée de créer une boîte trois en un. « Nous proposons à la fois les services d’un cabinet de conseil, d’une agence de design et d’une société de développement web. Cela répond à une demande du marché », précise le fondateur. Pour faire simple, Niji prend ses clients par la main du début à la fin pour leur offrir une stratégie numérique complète, du site web à la valorisation de la marque en passant par le développement d’applications mobile.

Et à en croire le PDG, cette combinaison des métiers fait de Niji un cas presque unique en France. « Nous n’avons jamais racheté d’entreprise, jamais levé de fonds mais nous grandissons à notre rythme. Nous serons bientôt 1.000 salariés, ce qui est une taille idéale. Nous ne sommes ni trop grands, ni trop petits, ce qui nous permet de garder de la proximité mais aussi de répondre à de gros projets. C’est horrible à dire, mais nous n’avons pas de concurrents », assure Hugues Meili. Parmi ses clients, la société compte des mastodontes comme EDF, Alstom, la SNCF ou Orange. Dans les faits, d'autres entreprises proposent des solutions digitales similaires. 

« Nous sommes à l’abri des crises »

Longtemps cantonnée au domaine des télécoms, la société avait vu le secteur connaître une crise majeure de 2011 à 2013 lorsque l’opérateur Free s’était développé. Niji avait alors compris l’importance de diversifier. « Le numérique est transversal et il nous permet de travailler dans tous les secteurs d’activité. Nous avons des clients dans la banque, la métallurgie, les transports, les médias. C’est notre valeur ajoutée. Nous sommes à l’abri des crises et nous pouvons multiplier notre croissance. »

Hugues Meili sait ce qu’il dit. L’an dernier, le chiffre d’affaires de sa société a grimpé de 15 % et devrait franchir la barre des 100 millions d’euros en 2020. Des résultats qui ont permis à l’entrepreneur rennais d’acheter des locaux à deux pas de la nouvelle gare de Rennes pour y installer son nouveau siège social, qui accueillera bientôt 300 salariés. Un investissement d’environ 12 millions d’euros financé en fonds propres par l’entreprise. Solide.