VIDEO. Réforme des retraites : L’âge pivot retiré… à moitié

CA S'EN VA ET CA REVIENT Le dispositif fera son retour faute d’accord entre les partenaires sociaux

Nicolas Raffin

— 

Edouard Philippe, le 7 janvier 2020.
Edouard Philippe, le 7 janvier 2020. — Jacques Witt/SIPA
  • Le Premier ministre, Edouard Philippe, a retiré provisoirement l’âge pivot du projet de loi sur la réforme des retraites.
  • Il laisse le soin aux syndicats et au patronat de proposer des mesures alternatives, sous conditions.
  • L’âge pivot sera de toute façon appliqué à partir de 2037.

Aussitôt retiré, aussitôt réintégré ? La lettre d’Edouard Philippe sur la réforme des retraites envoyée aux partenaires sociaux (syndicats et patronat) samedi 11 janvier a provoqué de nombreuses réactions. Certes, elle prévoit bien un retrait temporaire de l’âge pivot que le gouvernement voulait mettre en place dès 2022, afin d'économiser 12 milliards d'euros sur cinq ans. Ce geste a poussé la CFDT à parler de « victoire ».

Mais dans le même temps, le Premier ministre laisse un court délai – trois mois - aux partenaires sociaux pour proposer des mesures alternatives de financement des retraites sur le court terme, avec des conditions très strictes. Et il confirme que l’âge pivot sera de toute façon intégré dans le futur système de retraites à points, au plus tard en 2037.

Bref, si ce n’est pas pour maintenant, ce sera pour plus tard.