Quelles sont les meilleures applications pour revendre ses cadeaux de Noël ?

ARGENT À une époque où les habitudes de consommation ont changé et que le pragmatisme l’emporte sur les sentiments, les plateformes qui permettent de revendre ses cadeaux de Noël se multiplient

Agence pour 20 Minutes

— 

Différentes applications permettent de revendre les cadeaux de Noël qui ont déçu.
Différentes applications permettent de revendre les cadeaux de Noël qui ont déçu. — IStock / City Presse

L’intention était bonne, mais ce petit chemisier moutarde en poils synthétiques 100 % biodégradables « façon marcassin » ne finira pas dans votre garde-robe. L’imposant coupe saucisson n’encombrera pas votre cuisine, pas plus que l’épluche ananas. Pas sûr, non plus, que cette Smartbox « clair de lune frissons, comme au XVIe siècle » – sans eau courante, sans chauffage et, pire encore, sans Wifi, – soit une si bonne idée de week-end que cela.

À une autre époque, ces audacieux cadeaux se seraient frayé un chemin dans les plus placards, avant de finir leur vie, plusieurs années plus tard, au gré d’un déménagement ou d’un vide-greniers. Les modes de consommation ont changé. L’heure est désormais au pragmatisme, à la « récup » et à l’usage responsable et durable. Ce que l’on perd en poésie, on le gagne en préservation de l’ environnement. De nombreux acteurs se sont positionnés sur ce secteur de plus en plus juteux et les applications spécialisées se sont multipliées. Voici les principales.

Geev : une histoire de don

Tout le monde n’a pas forcément envie de vendre les cadeaux reçus à Noël. Le don est une possibilité qui fait aussi bon nombre d’adeptes. Près de 10 milliards de tonnes d’objets potentiellement réutilisables sont jetées chaque année. C’est de ce constat qu’est née l’idée de l’ application Geev, développée par deux Français.

Le but est à la fois de leur donner une deuxième vie mais aussi de tisser du lien social. Hormis des drogues, des médicaments et toute chose illicite ou choquante, il est possible de tout céder gratuitement sur Geev. Chaque « geever » est évalué et le système fonctionne sur la recommandation des utilisateurs et des usagers.

Momox : la culture au bout des doigts

Momox brille par son modèle. Spécialisée dans les produits culturels (livres, jeux vidéo, DVD, album, etc.), l’application fonctionne simplement en scannant le code-barres des objets. Les transactions sont à la fois rapides et sécurisées. C’est la plateforme qui propose une offre au vendeur et non un tiers. Il n’est donc pas nécessaire de trouver un acheteur.

L’avantage principal est qu’il est ainsi rapide de recevoir l’argent attendu. Il suffit d’envoyer l’objet et le paiement se fait.

Vinted : la foire aux vêtements

Pour revendre ses vêtements, l’application Vinted est devenue, en quelques années, incontournable. Le service profite d’une immense communauté avide de produits fashion à petit prix. Les filtres sont nombreux (taille, état, marque, etc.) et les ventes se concluent rapidement et facilement. C’est l’autre point fort de Vinted : les processus de transaction et de livraison, notamment grâce à un partenariat avec Mondial Relay, qui permet au vendeur de ne pas avoir à avancer les frais de port, sont simples.

Place des cartes : du cash contre des cartes cadeaux

Une carte-cadeau d’une valeur de 20 euros au magasin « l’Univers des pompes à eau » peut avoir son charme, mais tout le monde n’a pas l’âme d’un Shadok. Place des cartes permet de rapidement revendre son bon contre de la monnaie.

Le BonCoin : l’incontournable à risque

Quand on pense revente, on pense naturellement au BonCoin, qui est devenu l’une des plateformes les plus populaires du Net. Cette célébrité permet de trouver rapidement un preneur aux objets que l’on veut céder. Le revers de la médaille, en période de fêtes, est que tout le monde furète sur le site… même ceux qui vous ont fait des cadeaux. L’explication de texte pourra s’avérer tendue.