Aberration écolo ou preuve indispensable, le ticket de caisse au cœur du débat

CONSO Inutile, vite jeté à la poubelle et nocif pour l’environnement pour les uns, preuve d’achat indispensable pour les autres, le ticket de caisse est au cœur d’un débat législatif

JP pour 20 Minutes

— 

Alors que les élus envisagent de supprimer les tickets de caisse, ces preuves d'achat sont utiles.
Alors que les élus envisagent de supprimer les tickets de caisse, ces preuves d'achat sont utiles. — IStock / City Presse

L’examen au Parlement du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage donne lieu à bon nombre d’amendements visant à changer nos habitudes de consommation. Une proposition entend par exemple interdire l’impression systématique et la distribution des tickets de caisse dans les deux à trois ans à venir.

Alors que le Sénat comptait au départ cibler les petits achats dans les surfaces de vente, l’Assemblée nationale a durci le ton en englobant tout montant et en étendant la mesure aux reçus des automates, bons promotionnels, coupons de réduction et autres facturettes de carte bancaire. Rien n’est toutefois encore joué, puisqu’il faut attendre la promulgation du texte définitif.

Une facture utile

Néanmoins, la disparition de ces tickets pourrait poser problème, puisque ce sont des preuves d’achat, comme l’a récemment signalé 60 millions de consommateurs. Cette facture vous permet en effet de faire valoir n’importe quelle erreur de la part du commerçant, depuis un prix payé différent de celui affiché en rayon jusqu’à une réclamation pour une denrée avariée avant la date de péremption. Le ticket de caisse est aussi indispensable pour actionner la garantie légale de conformité et ainsi obtenir la réparation ou le remplacement d’un produit défectueux.

Avant d’en venir à l’interdiction, rappelons que vous pouvez déjà faire un geste pour l'environnement en demandant au commerçant de ne pas imprimer votre ticket de caisse pour vos petites courses. Seuls les bouchers et charcutiers sont tenus de vous en remettre un pour une raison de sécurité sanitaire. En dehors de ce cas, la facture n’est obligatoire que pour les prestations de service coûtant 25 euros ou plus.

Et via l’email ?

Les magasins proposent désormais de vous adresser votre ticket de caisse par e-mail. Or, l’envoi d’un courrier électronique a lui aussi un impact environnemental non négligeable. Sans compter qu’il sera suivi par des pubs une fois que vous aurez donné votre mail.