Airbus bat un record historique de livraisons et redevient le premier constructeur mondial

AERONAUTIQUE Airbus a livré 863 avions en 2019. Un record absolu pour le constructeur européen confronté au défi de l’augmentation des cadences

Hélène Menal

— 

L'A321neo, un moyen porteur gros succès du moment pour Airbus.
L'A321neo, un moyen porteur gros succès du moment pour Airbus. — Airbus Group

Alors que son rival Boeing tente de se sortir du choc provoqué par le crash de deux 737Max, Airbus a confirmé vendredi son horizon dégagé en publiant les chiffres de ses performances 2019. Le constructeur européen a livré 863 avions (contre 345 sur les onze premiers mois pour Boeing), battant de 8 % le record déjà historique établi l’année précédente.

Concernant les ventes engrangées, la barre des 1.000 a été symboliquement franchie. Si l’on se cantonne aux commandes nettes, il y en a eu 768 soit 21 de plus qu’en 2018. Et parmi elles, 654 concernent la famille A320, dont le tout nouveau A321XLR. Le carnet de commandes s’élève désormais à 7.482 appareils, soit plus de huit ans de production.

Les perfomances 2019 d'Airbus.
Les perfomances 2019 d'Airbus. - Airbus Group

Il existe une solution complémentaire à Toulouse

Mais pour que les clients ne patientent pas trop longtemps, en particulier ceux qui louchent sur des A320, Airbus doit maintenant relever le défi des augmentations de cadence sur les chaînes d’assemblage de Toulouse, Hambourg (Allemagne), Tianjin (Chine) ou Mobile (Etats-Unis).

L’avionneur annonce depuis plus d’un an son intention de « sortir » 63 A320 par mois contre 60 en 2019. Il a dévoilé il y a quelques jours une « partie » de la solution en annonçant l’extension de son usine américaine, avec 275 embauches à la clé. Il existe une solution complémentaire à Toulouse où l’immense usine d’assemblage du super-jumbo A380, dont l’arrêt de la production est entériné, attend sa reconversion.