Récession, chômage, déficit...les sombres prévisions de Bruxelles

CRISE La Commission européenne livre ses pronostics pour la zone euro d'ici à 2010...

— 

Les nouvelles ne sont pas bonnes sur le front de la zone euro. La Commission européenne prévoit une récession technique en 2008, avec un recul du Produit intérieur brut sur les trois derniers trimestres, et table sur une croissance quasi-nulle, de 0,1%, sur l'ensemble de 2009, a-t-elle indiqué ce lundi.

La Commission s'attend par ailleurs à une hausse du taux de chômage de plus de 1 point dans la zone euro d'ici à deux ans, qui devrait passer selon ses pronostics de 7,6% en 2008 à 8,7% en 2010.

La France épinglée...

La France se fait également épingler par Bruxelles. Elle atteindra cette année la limite de 3% du PIB autorisée pour le déficit public dans l'UE, et la dépassera à 3,5% en 2009 et 3,8% en 2010, souligne la Commission.

Ces prévisions sont beaucoup plus pessimistes que celles du gouvernement français, qui tablait jusqu'ici sur un déficit de 2,7% en 2008 et en 2009.

...L'Irlande aussi

Le Premier ministre François Fillon a néanmoins indiqué, dans un entretien avec la chaîne de télévision France 2 pour diffusion lundi soir, que le ministre du Budget Eric Werth annoncera de nouveaux chiffres «dans quelques jours», avec «un peu plus de déficit que ce qui est prévu». «L'important c'est de ne pas aller beaucoup au-delà des 3%» de déficit public, a-t-il ajouté.

Quant à l'Irlande, la Commission européenne a annoncé son intention de lancer une procédure formelle pour «déficit excessif» à son encontre, en raison d'un dépassement attendu dès cette année de la limite autorisée dans l'UE.

La Commission compréhensive

En outre, la Commission a déjà promis de faire preuve de souplesse à l'égard des Etats pour tenir compte des «circonstances exceptionnelles« de la crise financière et économique.

Concrètement, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Joaquin Almunia a souligné que, même en cas d'ouverture de procédures de déficit excessif, la Commission donnerait du temps aux gouvernements pour améliorer la situation et se montrerait compréhensive.