L'Etat allemand au secours de la deuxième banque privée du pays

CRISE FINANCIERE La Commerzbank va bénéficier du plan de sauvetage...

Avec agence

— 

La deuxième banque allemande cotée, Commerzbank, va faire son apparition dans la banque de détail en Russie, un marché en pleine croissance, avec l'entrée au capital de la banque russe Promsvyazbank annoncée mardi.
La deuxième banque allemande cotée, Commerzbank, va faire son apparition dans la banque de détail en Russie, un marché en pleine croissance, avec l'entrée au capital de la banque russe Promsvyazbank annoncée mardi. — Johannes Eisele AFP/DDP/Arch.

Le gouvernement allemand pressait les banques d'utiliser le plan de sauvetage mis en place mi-octobre, voilà son vœu exaucé. La Commerzbank, deuxième banque privée allemande, va bénéficier d'une injection de capital de 8,2 milliards d'euros de l'Etat, qui va également garantir ses nouvelles dettes à hauteur de 15 milliards d'euros.

La Commerzbank est la première grande banque privée du pays à appeler le gouvernement à l'aide. Elle a publié de manière anticipée ses résultats pour le troisième trimestre, et ses comptes ont viré dans le rouge entre juillet et septembre, avec une perte nette de 285 millions d'euros et une perte d'exploitation de 475 millions d'euros.

Régime sec pour les dirigeants

Son cours en Bourse a été très malmené ces dernières semaines, alors qu'elle est en passe de racheter la filiale bancaire d'Allianz Dresdner Bank. Le patron de la Commerzbank a déclaré qu'il souhaitait utiliser «les instruments du plan parce que c'est une bonne chose pour la banque, les salariés et les clients».

En contrepartie, La banque ne distribuera ni dividendes pour 2009 et 2010, ni bonus pour 2008 et 2009. Ses dirigeants vont voir leur rémunération plafonnée. Le patron de sa grande rivale Deutsche Bank, Josef Ackermann, avait quant à lui répété dimanche soir à la télévision que sa banque était suffisamment «forte» pour se passer de l'aide de l'Etat.