Boeing 737 MAX : Un audit interne révèle un nouveau défaut potentiel sur l’avion

AVIATION Un audit interne a révélé un nouveau défaut de conception du Boeing 737 MAX qui pourrait provoquer un court-circuit

20 Minutes avec agence

— 

Un Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, dans l'Etat de Washington, le 16 décembre 2019.
Un Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, dans l'Etat de Washington, le 16 décembre 2019. — Elaine Thompson/AP/SIPA

L’ensemble des Boeing 737 MAX sont cloués au sol depuis mars 2019 après deux crashs ayant coûté la vie à 346 personnes. Mais alors que le constructeur s’apprêtait à remettre en service ses appareils, un nouveau facteur de risque aurait été détecté.

Un audit interne, mené en décembre dernier avec le concours de la Federal Aviation Administration (FAA), aurait mis au jour un problème au niveau de deux faisceaux de câbles. Ces derniers seraient trop proches, ce qui pourrait entraîner un court-circuit, rapporte le New York Times. Or, un court-circuit dans cette zone de l’avion pourrait mener au crash si le pilote ne réagit pas correctement.

 

Les Boeing 737 NG également contrôlés

Boeing poursuit les tests pour déterminer si ce défaut nécessite de modifier les quelque 800 appareils concernés. Le constructeur assure qu’une telle modification serait relativement simple. « Notre priorité absolue est de veiller à ce que le 737 MAX réponde à toutes les exigences réglementaires et sécuritaires avant sa remise en service », a déclaré Gordon Johndroe, le porte-parole de Boeing.

Des contrôles vont aussi être effectués sur le modèle 737 NG, le prédécesseur du 737 MAX, pour savoir s’il est aussi concerné par ce défaut. Il y a actuellement environ 6.800 Boeing 737 NG en circulation dans le monde.