Boeing va suspendre la production du 737 MAX à partir de janvier

AVIATION L'appareil, dont le système anti-décrochage a été mis en cause après deux accidents mortels, est cloué au sol depuis neuf mois

20 Minutes avec AFP

— 

Un Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, dans l'Etat de Washington, le 16 décembre 2019.
Un Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, dans l'Etat de Washington, le 16 décembre 2019. — Elaine Thompson/AP/SIPA

Boeing se rend à l’évidence. Le constructeur aéronautique américain a annoncé lundi qu’il allait suspendre la production de son 737 MAX, cloué au sol depuis neuf mois après deux accidents meurtriers.

L’avionneur américain dit avoir évalué « continuellement » ses plans de production en cas d’immobilisation prolongée du MAX. « A la suite de cette évaluation continue, nous avons décidé de donner la priorité à la livraison des avions stockés et de suspendre temporairement la production du programme 737 à partir du mois prochain », a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant qu’à ce stade, il ne prévoyait pas de suppressions d’emplois. Pour autant, cette décision risque de perturber la réorganisation de ses effectifs et devra affecter durement ses sous-traitants. Les petits sous-traitants, qui disposent de moins de liquidité, sont les plus vulnérables.

Le 737 MAX toujours cloué au sol

346 personnes ont péri dans les crashs de Lion Air et d’Ethipian Airlines. Alors que son système anti-décrochage MCAS a été mis en cause, Boeing planche sur des modifications depuis plusieurs mois. Mais pour l’instant, les autorités aériennes mondiales n’ont toujours pas donné leur feu vert à la reprise des vols.

Le régulateur américain, la FAA, qui a été vertement critiqué dans le processus de certification, martèle qu'il ne donnera pas son assentiment avant d'être assuré que les correctifs apportés à l'appareil assurent une sécurité maximale. Boeing joue très gros : le 737 Max représente 85 % de son carnet de commandes.