CES Las Vegas 2020 : Avec la clé Keopass, finie la galère des mots de passe à mémoriser

START UP Le salon de l’électronique Consumer Electronics Show qui se tient à Las Vegas du 7 au 10 janvier accueille, cette année encore, de nombreuses entreprises françaises. Parmi elles, la société bretonne KeoPass qui génère des mots de passe à partir des empreintes digitales

Jérôme Gicquel

— 

L'utilisateur peut débloquer ses appareils d'une simple pression du doigt sur le clé KeoPass.
L'utilisateur peut débloquer ses appareils d'une simple pression du doigt sur le clé KeoPass. — KeoPass
  • Déjà présente l’an dernier, la start-up bretonne KeoPass fait partie de la délégation française présente au CES de Las Vegas.
  • Sa clé biométrique universelle permet de générer des mots de passe robustes à partir des empreintes digitales.
  • La solution est déjà testée dans quelques entreprises mais son fondateur espère bien toucher le grand public.

« Mot de passe oublié ». Comme tout bon homo numericus qui se respecte, nous accumulons tous un nombre incalculable de mots de passe. Et à moins d’avoir une mémoire de mammouth, les retenir tous relève du vrai casse-tête. D’autant que la sécurité s’est renforcée ces dernières années, nous obligeant à jongler entre les majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux pour choisir LE bon mot de passe.

Pour nous sortir de cette galère, Hervé-François Le Dévéhat a peut-être trouvé la solution. Basé à Baden (Morbihan), après avoir roulé sa bosse quelques années dans la Silicon Valley, travaillant notamment sur la création du premier iPod, il a conçu la clé biométrique universelle KeoPass qui génère elle-même des mots de passe robustes à partir des empreintes digitales de l’utilisateur.

D’une simple pression du doigt, ce dernier peut ensuite débloquer ses différents appareils équipés en Bluetooth ou USB. « C’est une solution simple, qui ne nécessite pas d’installer un logiciel, et qui est suffisamment sécurisée pour limiter le piratage », indique-t-il. « Il faut juste se souvenir quel doigt correspond à quel compte », sourit l’ingénieur breton, qui reconnaît « ne jamais se souvenir de ses mots de passe ».

Le produit bientôt lancé pour le grand public

Déjà présent au CES l’an dernier, Hervé-François Le Dévéhat a senti que son invention avait du potentiel. Cet été, le groupe La Poste l’a d’ailleurs récompensée lors de son concours French IoT, lui offrant une belle visibilité et ses premiers clients comme la SNCF ou une grande coopérative agricole bretonne.

De retour à Vegas, il espère désormais décrocher le jackpot et trouver des financeurs et des distributeurs pour lancer une version grand public de son produit. « On a tous une clé pour sa voiture ou son logement, pourquoi pas une clé pour ses mots de passe ? ».