Bordeaux : Hydrogène de France va créer une usine de piles à combustible de grande capacité

ENERGIE La société basée dans la banlieue de Bordeaux veut lancer son usine de production d'ici à 2022

M.B.

— 

L'entreprise Hydrogène de France doit créer une usine de piles à combustible en Gironde d'ici à 2022.
L'entreprise Hydrogène de France doit créer une usine de piles à combustible en Gironde d'ici à 2022. — HDF
  • Hydrogène de France vient de signer un partenariat avec le géant canadien Ballard pour le lancement de cette usine.
  • Il s’agira de la première usine au monde de fabrication en série de piles à combustible de forte puissance.
  • L’investissement est de 15 millions d’euros et devrait générer une centaine d’emplois.

C’est un bond de géant pour la petite entreprise basée à Lormont, dans la banlieue de Bordeaux. La société Hydrogène de France (HDF) vient d'annoncer le lancement du projet de « la première usine au monde de fabrication en série de piles à combustible de forte puissance. » Pour cela, HDF a signé un accord de transfert de technologie avec le géant canadien Ballard Power Systems.

Cette usine devrait s’implanter sur le territoire de Bordeaux Métropole d’ici à 2022. Elle aura une capacité de 50 MW de production annuelle dans les cinq années qui suivront son lancement. Elle « sera la première au monde à fabriquer en série des PAC supérieure à 1 MW, souligne l’entreprise. L’industrialisation et la standardisation de ces systèmes réduisent leur coût, améliorent significativement leur fiabilité et leur maintenance. »

« Jouer ainsi un rôle précurseur sur le marché naissant de l’hydrogène »

Cette usine produira sous la marque « HDF Industry » et créera une centaine d’emplois en région Nouvelle-Aquitaine. A moyen terme, elle devra monter en capacité pour produire plusieurs centaines de mégawatts. L’investissement serait d’une quinzaine de millions d’euros.

« HDF entend jouer ainsi un rôle précurseur sur le marché naissant de l’hydrogène, explique l’entreprise. Considéré à la fois par les industriels et les gouvernements comme une des solutions pour la transition énergétique, l’hydrogène se développe dans plusieurs directions dont la mobilité (véhicules, trains…) mais également les applications stationnaires. »

Et c’est bien le stockage de l’énergie que vise prioritairement l’entreprise avec son usine. « La standardisation de cette brique stratégique permettra la production d’une électricité non polluante et compétitive à grande échelle, explique Damien Havard, Président et fondateur de HDF. Nous apportons la solution industrielle qui manquait pour développer le stockage massif d’énergie renouvelable. C’est la fin de l’intermittence des énergies renouvelables ! »