Paradis fiscaux : La France ajoute Anguilla, les îles Vierges, les Bahamas et les Seychelles sur sa liste noire

EVASION Ces pays ne « sont pas assez coopératifs en matière de transparence financière » selon la France

20 Minutes avec AFP

— 

Un militant d'Oxfam déguisé en 2017 devant les institutions européennes pour dénoncer l'évasion fiscale.
Un militant d'Oxfam déguisé en 2017 devant les institutions européennes pour dénoncer l'évasion fiscale. — EMMANUEL DUNAND / AFP

La France a décidé d’ajouter Anguilla, les îles Vierges, les Bahamas et les Seychelles sur sa liste noire des paradis fiscaux, a annoncé le ministre chargé du Budget à la veille de la publication lundi d'un rapport sur la lutte contre la fraude fiscale.

« Avant le rapport de la Cour des comptes sur la fraude fiscale, je vous annonce que nous allons inscrire sur la liste noire des paradis fiscaux quatre nouveaux pays : Anguilla, les îles Vierges, les Bahamas et les Seychelles, qui ne sont pas assez coopératifs en matière de transparence financière », a déclaré Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, au Journal du Dimanche.

Une liste plus « dure »

Selon lui, « la liste de la France sera donc plus dure que celle de l’Union européenne ». Sept pays figuraient jusqu’ici sur la liste française : Bruneï, Nauru, Niue, le Panama, les îles Marshall, le Guatemala et le Botswana.

L’UE pour sa part inclut dans sa liste noire les Samoa américaines, les Fidji, Guam, Oman, le Samoa, Trinité-et-Tobago, les Îles Vierges américaines et le Vanuatu.