Les bonnes affaires d’Airbus au Salon aéronautique de Dubaï

AERONAUTIQUE Le constructeur européen Airbus multiplie les commandes au Salon aéronautique de Dubaï

H.M. avec AFP

— 

La compganie low cost saoudienne Flynas a commandé 10 A321.
La compganie low cost saoudienne Flynas a commandé 10 A321. — Airbus Group

Pour Airbus, le Salon aéronautique de Dubaï démarre en mode turbo. Lundi, au premier jour de cet événement incontournable, le constructeur européen a déjà vendu pour 27 milliards d’euros d’avions en seulement deux commandes. L’une de 50 exemplaires de son long-courrier A350XWB à la compagnie « locale » Emirates, déjà fidèle client de l’A380 ; l’autre grâce à la compagnie low cost Air Arabia qui s’est offert 120 A320.

Et mardi, Airbus a gardé le cap en charmant une troisième compagnie du Golfe : Flynass, autre low cost, a acheté 10 A321 – pour un peu plus d’un milliard d’euros si l’on se fie au prix catalogue – pour, annonce-t-elle développer son réseau sur le marché local mais aussi en Asie du Sud et au Moyen-Orient.

Boeing revend enfin des 737 Max

Air Sénégal a pour sa part misé sur le petit poucet de la famille Airbus, l’A220, en promettant d’en acheter huit exemplaires. Quant à GECAS, filiale de General Electric spécialisée dans la location d’avions, elle compte s’équiper de 12 A30neo et de 20 A321 nouvelle version, sans préciser le montant de cette commande ferme.

Enfin, plus près de nous, EasyJet, dont la flotte est entièrement constituée d’A320, a signé un contrat à 1,2 milliard d’euros pour en acquérir 12 de plus, version neo.

A noter que pendant ce temps-là, Boeing a réussi à vendre des 737 Max pour la première fois depuis l’immobilisation du modèle impliqué dans deux accidents tragiques. Un contrat modeste, de 10 appareils auprès de la compagnie SunExpress, mais un contrat symbolique.