Bientôt la fin des tickets de caisse pour des achats de moins de 10 euros ?

CONSOMMATION L’impression automatique des tickets de caisse pour des achats inférieurs à 10 euros pourrait être interdite dès février prochain

20 Minutes avec agence

— 

Illustration ticket de caisse
Illustration ticket de caisse — DURAND FLORENCE/SIPA

Le gouvernement voudrait interdire l’impression automatique des tickets de caisse pour les achats de moins de dix euros. Le client pourrait tout de même obtenir le justificatif s’il en fait la demande, explique RMC, ce jeudi. Pour l’exécutif, il s’agit de sensibiliser les consommateurs sur l’impact des tickets sur l’environnement, l’économie et la santé publique.

En novembre 2018, Patricia Mirallès, députée LREM de l’Hérault, avait déposé un projet de loi en ce sens. Elle avait calculé que 12,5 milliards de tickets de caisse étaient édités chaque année en France. Outre la consommation du papier, la durée de vie de ces tickets est minime et ils ne finissent pas toujours dans la poubelle. Enfin, ils sont soupçonnés de contenir des perturbateurs endocriniens​.

En dessous de 30 euros en 2022

Le gouvernement devrait faire appliquer la mesure au 1er février 2020. L’amendement au projet de loi sur l’économie circulaire sera examiné en commission développement durable à l’Assemblée nationale à partir du 25 novembre et dans l’hémicycle à partir du 9 décembre, précise RMC.

Il ne pourrait s’agir que d’un début. A compter de janvier 2021, les tickets d’un montant inférieur à 20 euros pourraient disparaître, puis un an plus tard, ceux d’un montant en dessus de 30 euros.