Nike : La marque à la virgule arrête de vendre ses produits sur Amazon

COMMERCE Nike a annoncé mettre fin à sa collaboration avec Amazon en raison, notamment, des contrefaçons qui fleurissent sur la plateforme

20 Minutes avec agence
— 
La boutique Nike sur les Champs Elysées à Paris, en 2016.
La boutique Nike sur les Champs Elysées à Paris, en 2016. — ALLILI MOURAD/SIPA

Entre le géant de la chaussure et l’ogre du e-commerce, le mariage n’aura pas duré bien longtemps. Depuis 2017, Nike consentait à vendre certains de ses produits sur Amazon. À peine deux ans plus tard, l’entreprise a finalement décidé de quitter la plateforme, rapporte le site américain Bloomberg, ce mercredi.

Des contrefaçons trop nombreuses

Nike reproche à Amazon de ne pas avoir réussi à bannir les produits issus de la contrefaçon, avec des vendeurs tiers toujours plus nombreux. C’était pourtant une condition du partenariat signé en 2017 entre les deux marques.

« Nous continuerons d’investir dans des partenariats solides et distinctifs pour Nike avec d’autres revendeurs et plateformes, afin de servir nos consommateurs à l’échelle mondiale », conclut le groupe dans un communiqué. Suite à cette annonce, l’action Nike a progressé de 1,4 % à la Bourse de New York, tandis qu’Amazon a perdu 0,6 %.

L’ancien PDG d’eBay aux manettes

Le géant de l’équipement sportif souhaite désormais se recentrer sur la vente directe de ses produits. À ce jour, Nike réalise 68 % de son chiffre d’affaires en boutique, rappelle Presse-Citron.

La vente en ligne, elle, ne représente que 15 % du total des ventes du groupe. Mais tout pourrait changer à partir de janvier 2020 avec l’arrivée d’un nouveau PDG : John Donahoe, l’ex-patron d’eBay, tentera de mettre son expertise digitale au service de la marque pour booster les ventes en ligne du groupe.