Médecins, avocats, vétérinaires, taxis… Combien gagnent vraiment les indépendants ?

REVENUS Des disparités très fortes existent suivant les métiers

Nicolas Raffin

— 

Une croix de pharmacie (Illustration).
Une croix de pharmacie (Illustration). — GILE MICHEL/SIPA
  • L’Insee a publié ce jeudi une étude sur les revenus des non-salariés en France.
  • Environ 3,2 millions de personnes indépendantes ont été recensées.
  • Les micro-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux.

Les travailleurs indépendants gagnent en moyenne plus que les salariés, mais les écarts de revenus au sein de cette catégorie sont aussi beaucoup plus importants. C’est la principale conclusion d’une étude de l’Insee publiée ce jeudi, qui s’intéresse à ce que gagnent les « non-salariés ». Le terme regroupe les entrepreneurs individuels, les gérants de sociétés à responsabilité limitée (SARL), les micro-entrepreneurs et les gérants d’exploitation agricole.

En 2017 (dernière année étudiée), 3,2 millions de personnes exerçaient une activité non-salariée en France. Parmi eux, on trouve 928.000 micro (ou auto)-entrepreneurs « actifs », c’est-à-dire qui déclarent un chiffre d’affaires positif. Leurs effectifs ne cessent de s’accroître, au détriment des entrepreneurs individuels (-1,8 % par rapport à 2016).

 

Revenu moyen ou médian ?

En ce qui concerne les revenus, les indépendants touchent en moyenne 3.580 euros net par mois (hors secteur agricole, où la moyenne est de 1.650 euros mensuels). Mais cette moyenne cache de nombreuses disparités suivant les métiers. Par exemple, un entrepreneur dans l’hébergement et la restauration perçoit en moyenne 1.810 euros par mois, alors qu’un gérant d’un commerce de gros à un revenu moyen de 3.220 euros.

Une autre manière d’étudier les revenus consiste à regarder le revenu « médian », qui sépare un métier en deux groupes égaux (50 % des indépendants gagnent plus que ce revenu, 50 % gagnent moins). Cela permet de « neutraliser » les hauts salaires qui tirent la moyenne vers le haut et qui cachent les disparités. Voici donc le top 5 des professions (ou catégories) d’indépendants où le revenu médian est le plus élevé :

 

A l’inverse, d’autres indépendants sont beaucoup moins bien lotis, et affichent un revenu médian inférieur à celui de l’ensemble des salariés (1.789 euros mensuels dans le secteur privé).

 

290 euros par mois pour les auto-entrepreneurs

Ces revenus médians ne prennent pas en compte les micro-entrepreneurs, qui perçoivent des montants beaucoup plus faibles, notamment parce que leur chiffre d’affaires est plafonné, mais aussi parce qu’une part d’entre eux (30 %) sont également salariés à côté. Au total, en excluant ceux qui n’ont rien gagné en 2017, leur revenu médian s’établit à 290 euros par mois. C’est quasiment dix fois moins que pour les entrepreneurs « classiques » (2.460 euros).

Selon l’Insee, les micro-entrepreneurs représentent désormais 95 % des coursiers et des activités de livraison à domicile. Ils sont aussi très présents dans les services personnels (réparation de biens) et dans des domaines comme la photographie ou la traduction.