Bretagne : L’empire de la boulangerie Bridor construit (encore) une nouvelle usine

ECONOMIE La marque créée par l’entrepreneur breton Louis Le Duff va créer 500 emplois à Liffré, près de Rennes

Camille Allain

— 

Le patron et fondateur de Bridor Louis Le Duff, ici photographié à Rennes en 2013.
Le patron et fondateur de Bridor Louis Le Duff, ici photographié à Rennes en 2013. — C. Allain / 20 Minutes
  • Le groupe Bridor va construire une nouvelle usine à Liffré, près de Rennes.
  • Le patron du groupe, le Breton Louis Le Duff, parle d’un « choix stratégique, économique mais également un choix de cœur ».
  • La marque de boulangerie industrielle est en pleine croissance et souhaite doubler son chiffre d’affaires tous les cinq ans.

Il avait pesté contre l’abandon de Notre-Dame-des-Landes, menaçant de ne plus investir dans la région. Deux ans plus tard, le Breton Louis Le Duff a finalement choisi d’implanter sa nouvelle usine XXL dans sa région natale. Le patron de l’empire de la boulangerie Bridor a opté pour Liffré, petite commune proche de Rennes longtemps dirigée par Loïg Chesnais-Girard, actuel président de la région.

Un hasard ? Sans doute pas. « Liffré représente un choix stratégique, économique mais également un choix de cœur. Nous avons choisi la Bretagne pour la force du savoir-faire des hommes et la proximité avec nos sites existants », explique le tout-puissant Louis Le Duff dans un communiqué.

Cette nouvelle unité de production, dont le coût est évalué à 250 millions d’euros, vise à accompagner le développement de Bridor à l’international. Déjà présent dans plus de 100 pays, le groupe affiche un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros et ne cesse de grandir.

Au début du mois, Bridor avait déjà annoncé investir 200 millions d’euros dans une nouvelle usine en Amérique du Nord. « Nous accélérons notre développement pour maintenir notre rythme d’un doublement de notre chiffre d’affaires tous les cinq ans », explique Philippe Morin, directeur général dans un communiqué.

Des viennoiseries industrielles envoyées à l’étranger

Spécialiste de la boulangerie et viennoiserie industrielle, Bridor fournit notamment de nombreux hôtels chics, dont 70 % à l’export, bien heureux de proposer des produits « made in France » à leurs clients. Cette nouvelle usine viendra renforcer les capacités de production actuelles des sites de Servon-sur-Vilaine, à quelques kilomètres de là, et de Louverné, en Mayenne. Ces deux sites avaient déjà fait l’objet d’importants travaux d’agrandissement en 2016, pour un montant évalué à 400 millions d’euros.

La construction de la nouvelle usine, qui devrait durer deux ans, démarrera dès 2020 et devrait générer, à terme, la création de 500 emplois, selon le groupe.