Hypermarché sans caissiers à Angers : La justice interdit le travail des animatrices le dimanche

EMPLOI La société prestataire de l'hypermarché, qui emploie des salariées le dimanche après-midi, a été condamnée ce jeudi

Julie Urbach

— 

L'hypermarché Géant Casino d'Angers
L'hypermarché Géant Casino d'Angers — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Depuis le 25 août, l'hypermarché Casino de la Roseraie ouvre ses portes le dimanche après-midi en faisant appel à un prestataire extérieur.
  • Cette entreprise a été condamnée par la justice ce jeudi et devra payer 5.000 euros «par infraction constatée» si elle persiste.

Une nouvelle étape dans l’affaire de l’ouverture le dimanche du Casino sans caissiers de la Roseraie à Angers. Comme attendu, la justice a rendu ce jeudi après-midi son jugement au sujet de cette «expérimentation». Le tribunal de grande instance a condamné la société prestataire qui employait quatre animatrices chargées de l’accueil aux caisses automatiques du magasin après 13 heures. Il considère qu’il s’agit d'« une infraction au principe du repos dominical ». Si elle persiste, l’entreprise devra payer 5.000 euros « par infraction constatée ». Il lui a aussi été ordonné de verser 500 euros à chacune des cinq organisations syndicales, qui dénonçaient depuis le début ce système.

« C’est une bonne nouvelle qui conforte l’analyse qu’on en avait, se félicite Antoine Lelarge, secrétaire général de la CFDT Maine-et-Loire. Casino avait voulu tenter de contourner la loi, mais cette décision montre que si elle n’avait pas le droit d’employer ses propres salariés, ce n’est pas non plus possible de le faire via une autre entreprise. Les lois sont faites pour respecter les équilibres : celui entre les petits commerces et les grands, mais aussi celui entre la vie personnelle et professionnelle des salariés. » On ne sait pas encore si la société fera appel.

Et maintenant ?

Pour rappel, l’entreprise Evénement (prestataire de Casino) avait été assignée en justice par l’inspection du travail suite à deux contrôles réalisés les dimanches 1er et 8 septembre dans l’hypermarché. Depuis le 25 août, la grande surface de 5.000 m2 fait appel à cette entreprise, dont le siège est à Marseille, pour accueillir ses clients les dimanches après-midi, en plus des caisses automatiques. La première ouverture avait été très mouvementée.

Selon le journal Ouest-France, la direction de Casino a affirmé avant le rendu du jugement qu’elle continuerait à ouvrir son magasin le dimanche après-midi, même sans hôtesse d’accueil. Elle a cependant abandonné son projet d’ouverture d’une plus petite surface en centre-ville d’Angers, prévue pour accueillir les clients 24h/24.