Immobilier : Attention aux fausses annonces de plus en plus nombreuses sur Internet

ESCROQUERIE Malgré des algorithmes pensés pour pister les fausses annonces immobilières sur les sites spécialisés, l’arnaque au logement explose 

20 Minutes avec agence

— 

Les fausses annonces immobilières sont de plus en plus nombreuses sur Internet. (Illustration)
Les fausses annonces immobilières sont de plus en plus nombreuses sur Internet. (Illustration) — janeb13/Pixabay

Les fausses annonces immobilières se multiplient sur Internet. En 2018, 7.000 alertes ont été reçues sur Pharos, la plateforme de signalement des contenus illicites sur Internet et gérée par la police, rapporte Le Parisien ce mercredi. Même constat pour le centre d’appel Info Escroqueries : depuis début 2019, il a traité plus de 600 appels liés à de fausses locations.

Ce chiffre représente environ 30 % de plaintes en plus que l’an passé. Comme tous les cas ne sont pas systématiquement signalés, le chiffre des arnaques est probablement bien plus conséquent, indique le quotidien francilien.

Les algorithmes n’enrayent pas l’arnaque

Sur le site PAP (de Particulier à Particulier), une offre sur quatre est suspectée d’escroquerie et donc supprimée, a rappelé sa présidente, Corinne Jolly. Le site utilise un algorithme capable de détecter les annonces suspectes provenant de l’étranger. Le BonCoin possède lui aussi un système de pistage, qui repère les annonces délictueuses. Des outils informatiques qui ne suffisent cependant pas.

L’arnaque la plus classique consiste à proposer un bel appartement en location et de demander de l’argent aux personnes intéressées, via des plateformes de paiement, pour réserver. D’autres utilisent des copier-coller de vraies offres de location et piratent la boîte mail des propriétaires. Un autre type d’arnaques consiste à demander les documents nécessaires à l’établissement d’un bail. L’usurpateur peut donc ouvrir un compte de crédit à la consommation et récupérer de l’argent.