Crise financière: Wall Street chute... Le plan d'urgence français adopté...

HEURE PAR HEURE Toute la journée, suivez les derniers développements de la crise financière sur 20minutes.fr...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

Les marchés d'Asie redevenaient nerveux mercredi, inquiets de la contagion de la crise financière à l'économie réelle malgré les thérapies de choc décidées pour sauver les banques, et alors qu'une responsable de la banque centrale américaine a déclaré les Etats-Unis en récession.
Les marchés d'Asie redevenaient nerveux mercredi, inquiets de la contagion de la crise financière à l'économie réelle malgré les thérapies de choc décidées pour sauver les banques, et alors qu'une responsable de la banque centrale américaine a déclaré les Etats-Unis en récession. — Ted Aljibe AFP

Après un rebond euphorique lundi et mardi matin, l'inquiétude a petit à petit regagné les marchés, les nouvelles venant du front de l'économie réelle étant plutôt mauvaises.

Toute la journée, suivez les derniers développements de la crise financière minute par minute sur 20minutes.fr...

23h Plouf généralisé
Sao Polo termine sur un plongeon de près de 12%.

22h45 Le bouillon à Wall Street
Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones a donc perdu 733,08 points à 8.577,91 points, et le Nasdaq, 150,68 points à 1.628,33 points. Il s'agit de la 2e plus fort baisse en points de l'histoire du Dow. Comme d'habitude, la chute s'est accélérée dans la dernière heure. Malgré le rebond de lundi, les fondamentaux sont revenus hanter les marchés, avec notamment des chiffres des ventes de détails bien plus mauvais que prévu. Ce qui a fait dire à Ben Bernanke: "même si le secteur financier se stabilise comme nous l'espérons, il faudra du temps au reste de l'économie pour remonter la pente". Et le patron de la Fed se doit normalement d'être la personne la plus optimiste de la Terre. Donc quand il commence à employer des "si", c'est la panique chez les traders. 

22h01 Wall Street chute à nouveau
La Bourse de New York a fini sur un nouveau plongeon mercredi à l'issue d'une séance dominée par les craintes de récession aux Etats-Unis alimentées par des indicateurs économiques en berne: le Dow Jones a perdu 7,97% et le Nasdaq 8,47%, selon des chiffres provisoires de clôture. Pour savoir pourquoi les Bourses replongent, cliquez ici...

21h30: L'Irlande fait raquer les banques

Les banques pour lesquelles le gouvernement irlandais s'est engagé à garantir la totalité des dépôts devront payer un total d'un milliard d'euros sur deux ans en échange, a annoncé ce mercredi le ministre des Finances. «Il a toujours été clairement dit que ces banques devraient verser de l'argent pour le soutien appréciable que l'Etat irlandais leur procure», a souligné Brian Lenihan. On estime à 485 milliards d'euros les dépôts garantis par l'Etat dans six grandes banques du pays.

21h03 Le plan d'urgence français pour les banques adopté au Sénat
Le Parlement a donné mercredi son feu vert définitif au plan d'urgence de 360 milliards d'euros de soutien aux banques françaises, par un vote du Sénat conforme à celui de l'Assemblée nationale la veille. Le texte a été adopté au Sénat par 200 voix contre 29. La majorité UMP et centriste ainsi que les radicaux ont voté pour. Le PS s'est abstenu tandis que le PCF et les Verts ont voté contre. Pour savoir comment les socialistes sont passés du oui à l'abstention, cliquez ici...

20h50: Un amendement pour dégonfler les parachutes dorés
Les entreprises qui versent plus de 200.000 euros de parachutes dorés à l'un de leurs dirigeants ne pourront désormais plus déduire cette somme de leur bénéfice imposable, selon un amendement au budget 2009 voté à l'unanimité par la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

«Compte tenu des dérives constatées en matière de rémunérations des dirigeants d'entreprises, cet amendement vise à limiter l'avantage fiscal associé aux rémunérations de type "parachute doré"», explique le président PS de la commission, Didier Migaud.

20h45: L'UE a modifié les normes comptables
C'est une décision extrêmement technique, mais fondamentale pour l'avenir des institutions bancaires européennes. Afin de les soulager face à la crise financière, l'UE a modifié les normes comptables de ses banques, le système existant étant jugé pénalisant, notamment face aux établissements américains. Et ce «avec le soutien unanime des Etats membres», et des régulateurs comptables de l'UE, qui ont «voté à l'unanimité» en faveur de ce changements.

20h35: La crise rend Jean-Pierre Chevènement bougon
Le sénateur du territoire de Belfort a expliqué qu'il s'abstiendrait sur le plan d'urgence pour les banques, estimant «difficile de faire un chèque en blanc de 360 milliards d'euros» et de voter «un revolver sur la tempe». Le président du Mouvement Républicain et Citoyen s'est interrogé: «Comment faire confiance à ces banquiers dont Mme Lagarde flétrissait la cupidité, comment compter à nouveau sur eux pour nous sortir de l'ornière dans laquelle ils nous ont enfoncés?»

20h15: Ce n'est plus du tout l'happy New York

Le Dow Jones perd en ce moment 5,72%, le Nasdaq est en repli de 6,17%

20h00: Pour ceux qui en doutaient encore
L'activité économique aux Etats-Unis «a faibli en septembre», selon le Livre Beige de la Réserve fédérale américaine (Fed) publié ce mercredi.

19h25: L'Islande reste de glace face à la Russie. Pour l'instant...
Après le premier cycle de pourparlers, l'Islande et la Russie n'ont pas encore trouvé d'accord sur l'octroi éventuel par Moscou d'un prêt au pays nordique, durement frappé par la crise financière internationale. Mais «les parties ont convenu de poursuivre leurs discussions», est-il écrit dans le communiqué commun de la Banque centrale d'Islande et le ministère russe des Finances. Une délégation islandaise était arrivée mardi à Moscou pour discuter d'un possible soutien russe, pouvant atteindre 4 milliards d'euros.

19h20: Porsche fait «pleurer de joie ses actionnaires»
Les résultats 2008 sont excellents pour la firme allemande, et c'est ce qu'assure le patron du constructeur, Wendelin Wiedeking. Il a déjà annoncé un chiffre d'affaires en hausse, à 7,5 milliards d'euros, et plus de 98.000 véhicules vendus. Elle est pas belle la vie?

19h10: Le G8 veut un sommet sur la crise
Les dirigeants du G8 ont réaffirmé leur unité face à la crise financière mondiale. Ils se sont prononcés pour la tenue d'un sommet consacré à cette question dans «un avenir proche», selon la Maison Blanche.

19h00: Ben Bernanke invite à la prudence
«La stabilisation des marchés financiers est une première étape cruciale, mais même si ceux-ci se stabilisent comme nous l'espérons, la reprise de l'activité économique au sens large n'arrivera pas tout de suite», a confié le président de la Fed lors d'un discours prononcé devant le Club des économistes de New York. «L'activité économique avait déjà ralenti avant l'intensification récente de la crise».

17h48: Plongeon européen: le Footsie est là aussi
L'indice vedette de la Bourse de Londres termine en baisse de 7,16% à 4.079,59 points. Ne pas y voir forcément de lien, mais c'est la déprime aussi pour la plus célèbre habitante de Londres: la porte-parole de Madonna vient d'annoncer que la chanteuse américaine et son époux, Guy Ritchie, ont décidé de divorcer. Tout fout le camp.

17h40: Paris et Francfort perdent le Nord
La Bourse de Paris termine sur une chute de 6,82% à 3.381,07 points, celle de Francfort sur un repli de 6,49%.

17h10: Paris ne rit plus
La chute s'accélére ce mercredi après-midi, l'indice CAC 40 lâche 7,20% à 3.367,10 points.

17h09: Francfort ne va pas fort
La Bourse de Francfort creuse encore et toujours ses pertes ce mercredi, l'indice vedette Dax céde en ce moment 7,04% à 4.833,40 points.

17h05: Bloody Russian
Les deux places boursières de Moscou, le RTS et le Micex, ont achevé la séance de mardi en forte baisse, respectivement à 9,26% à 788,98 points et à 8,67% à 689,71 points. Les deux Bourses ont une nouvelle fois subi une interruption d'une heure en milieu de journée en raison d'une dégringolade trop abrupte.

17h00: London crashing (again)
La Bourse de Londres s'enfonce, le Footsie perd plus de 7%.


16h57: Paris sous les bombes
La Bourse de Paris poursuit son plongeon, l'indice CAC 40 lâchant en ce moment 6,16% à 3.404,95 points.

16h33: Le Sommet européen s'ouvre et c'est pas l'ambiance
Les dirigeants européens ouvrent un sommet de deux jours consacré principalement à la crise financière, alors que les Bourses mondiales restent très nerveuses malgré les divers plan de sauvetage engagés.

16h25: Londres creuse ses pertes
La Bourse de Londres continue à s'enfoncer, l'indice vedette Footsie perdant plus de 6%.

16h24: La Bourse de New York aussi
Le Dow Jones repasse sous les 9.000 points (-3,5%) après la publication d'indicateurs économiques plus mauvais que prévu qui ont semblé confirmer l'idée d'une récession aux Etats-Unis.

15h50: Les Bourses européennes perdent entre 4 et 5%
La Bourse de Paris s'enfonce encore dans le rouge, le CAC 40 perdant 4,23% à 3.475,07 points. La Bourse de Francfort creuse aussi ses pertes, l'indice vedette Dax cédant 4,72% à 4.953,70 points, peu après l'ouverture dans le rouge de Wall Street. La Bourse de Londres continue également de s'enfoncer, l'indice vedette Footsie-100 perdant 230,84 points, soit 5,25% par rapport à la clôture de mardi, à 4.163,37 points.

15h47: La Banque centrale indienne injecte 400 milliards de roupies
La banque centrale indienne annonce l'injection de 400 milliards de roupies supplémentaires (8,25 milliards de dollars) dans le système financier du pays grâce à une nouvelle baisse d'un taux d'intérêt, face à la crise financière mondiale.

15h39: Wall Street ouvre en baisse
Dans un marché inquiet des perspectives économiques, le Dow Jones perd 1,65% et le Nasdaq 1,40% à l'ouverture.

15h08: «Promis,
l'économie américaine se redressera»
Le président américain George W. Bush promet «qu'à long terme, l'économie américaine se redressera», après une réunion avec ses principaux conseillers consacrée à la crise financière mondiale.

14h43: Francfort repasse sous les 5.000 points
L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort repasse sous la barre des 5.000 points, en baisse de 3,94%.

12h20 : Davantage de garanties bancaires pour les particuliers européens

Dans un communiqué, la Commission européenne propose de faire passer, en l'espace d'un an, de 20.000 à 100.000 euros euros le montant minimum de garantie bancaire des particuliers dans l'UE en cas de faillite de leur banque.

11h50: La Banque centrale d'Islande baisse ses taux
La banque centrale d'Islande (Sedlabanki) annonce qu'elle abaisse son taux directeur de 3,5 points, à 12%, alors que le pays est terrassé par la crise financière mondiale.

11h39: La Bourse de Paris creuse ses pertes

Le CAC 40 perd 3,01% à 3.519,15 points.

11h25: Une «cellule de crise financière» européenne
Les Européens s'apprêtent à entériner, lors de leur sommet mercredi et jeudi, la création d'une «cellule de crise financière» que les gouvernements pourront appeler à tout moment en cas de difficulté, selon un projet de déclaration dont l'AFP a obtenu copie.

10h27: La Bourse saoudienne plonge
La bourse saoudienne, la plus importante du monde arabe, plongé de 7,8% à l'ouverture ce mercredi, après deux jours de gains importants.

9h54: Un G8 sur la crise avant la fin de l'année

Angela Merkel prévient qu'il faut s'attendre «à ce que la croissance économique ralentisse», dans un discours aux députés. La chancelière allemande annonce par ailleurs qu'une réunion du G8 consacrée à la crise financière se tiendra «avant la fin de l'année».

9h50: Le CAC 40 accentue sa baisse
L'indice parisien céde 1,05% à 3.590,57 points.

9h: Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse
A Londres, l'indice vedette Footsie-100 perd 8,42 points, soit 0,19% par rapport à la clôture de mardi, à 4.385,79 points. La Bourse de Paris ouvre aussi en baisse, le CAC 40 cédant 0,36% à 3.615,24 points après deux séances de très net rebond. L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort ouvre aussi en recul de 0,23% à 5.187,39 points, après avoir clôturé à 5.199,19 points la veille.

8h31: Les ventes de voitures neuves plongent en Europe
Les ventes de voitures neuves en Europe ont plongé de 8,2% sur un an en septembre, après 15,6% en août et 7,3% en juillet, exprimant une baisse continue de confiance des consommateurs et les prix élevés du carburant, annonce ce mercredi l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

8h21: Une «panne de croissance» en France, mais pas une récession...
François Fillon indique sur RTL craindre une «panne de croissance» pour 2009 avec des «conséquences» sur l'emploi, l'activité économique et le pouvoir d'achat si l'augmentation du PIB plafonne à 0,2%. «Au sens le plus profond pour moi», il ne s'agit pas d'une récession, estime François Fillon. Le Premier ministre explique toutefois que le volet recapitalisation des banques du plan anti-crise a notamment pour raison d'être que la France n'est «pas à l'abri d'un accident systémique».

8h03: La Bourse de Tokyo rebondit à la clôture

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo termine la séance en hausse de 1,06%, gagnant 99,90 points à 9.547,47 points, et revenant brusquement dans le vert dans les derniers échanges après avoir reculé durant la majeure partie de la journée.

4h02: Les Etats-Unis «sont en récession»
C'est ce qu'affirme la présidente de la banque de Réserve fédérale de San Francisco, Janet Yellen, en annonçant «aucune croissance» pour le 3e trimestre 2008 et une contraction de l'économie pour le quatrième.

3h32: Singapour recule
La Bourse de Singapour reculait mercredi de 1,92% peu après l'ouverture, dans le sillage de Wall Street qui s'est replié la veille sur des prises de bénéfices. L'indice Straits Times cédait 40,93 points à 2.087,38 points.

2h11: Sydney chute
La Bourse de Sydney baisse de 1,4% au cours des premiers échanges ce mercredi, dans la foulée de Wall Street qui a légèrement reculé la veille sur fond d'inquiétudes persistantes concernant la crise du crédit.

2h03: Tokyo ouvre à la baisse
L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a entamé la séance de mercredi en baisse de 0,60%, perdant 57,07 points à 9.390,50 points, au lendemain d'un bond historique et après le repli enregistré à Wall Street.

>> Pour revivre la journée de mardi, cliquez ici