Économies d’énergie : les bons réflexes à avoir chez soi contre le froid

ARGENT Alors que 14 % des Français ont froid dans leur logement, des gestes simples et peu onéreux permettent de limiter les courants d’air, avant d’entamer de véritables travaux de rénovation énergétique

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Entre autres réflexes au quotidien, il est important de contrôler le thermostat de votre logement pour réduire votre facture de chauffage.
Entre autres réflexes au quotidien, il est important de contrôler le thermostat de votre logement pour réduire votre facture de chauffage. — IStock / City Presse

De nombreux Français redoutent l’arrivée de l’hiver, synonyme de soirées et de nuits à grelotter dans leur intérieur en dépit d’une facture de chauffage conséquente. Lors de la récente présentation de son Plan de rénovation énergétique des bâtiments, le gouvernement a en effet estimé que 7 millions de logements étaient mal isolés, tandis que 14 % des citoyens ont froid chez eux.

Si des travaux de rénovation sont en général indispensables, leur coût peut aisément rebuter, malgré les subventions publiques. En attendant de passer le cap, certains bons réflexes peuvent vous permettre d’améliorer votre confort.

Éteignez vos appareils

D’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), nos appareils en veille nous coûtent jusqu’à 80 euros par an. Une dépense dont on peut aisément se passer. La solution la plus simple consiste à opter pour des multiprises avec interrupteur, qui permettront d’éteindre d’un seul coup la télévision, la box internet, la console de jeux ou encore la machine à laver et le four chaque soir et durant vos absences prolongées.

Si ces appareils sont répartis dans différentes pièces de la maison, il peut toutefois être assez fastidieux de s’astreindre quotidiennement à ce rituel. Les prises connectées sont alors une bonne alternative pour vous faciliter la tâche puisqu’il suffit d’une télécommande ou d’un smartphone pour les piloter.

Tempérez le thermostat

Ce principe de contrôle des appareils vaut également pour le plus gourmand de tous : votre chauffage. Les Français dépenseraient en moyenne quelque 1.600 euros par an pour se chauffer, selon une étude réalisée en 2017 par le site spécialisé Quelleernergie.fr.
Le premier réflexe pour diminuer la facture est de régler votre thermostat.

Vous êtes plutôt frileux et appréciez un bon 24 ou 25 °C dans votre intérieur ? C’est beaucoup trop par rapport aux recommandations de santé. La consigne est de maintenir une température de 19 à 20 °C dans les pièces à vivre et de 18 °C dans les chambres. Il n’y a que dans la salle de bains que l’on devrait atteindre les 23 °C. Si vous êtes tenté de transformer votre salon en sauna, dites-vous que chaque degré supplémentaire contribue à augmenter votre facture de 7 %. Une solution consiste à installer un thermostat programmable ou connecté pour piloter votre consommation plus facilement.

Bichonnez vos fenêtres

Dans un logement, les fenêtres sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur, d’après l’Ademe. Ce n’est certes pas la source principale de vos tracas, mais cela mérite tout de même d’agir, d’autant que, là encore, de petites améliorations sont à votre portée. Il est en effet temps d’inspecter l’état de vos joints. Ce sont souvent eux qui sont responsables des fuites et des courants d’air. Leur remplacement est d’autant plus efficace lorsque la vitre et l’encadrement sont en bon état.

Par ailleurs, si la principale priorité des ménages en hiver est d’avoir chaud, il est tout de même indispensable d’ouvrir chaque jour vos fenêtres pour évacuer l’humidité présente à l’intérieur. Un air sec et renouvelé est ainsi plus facile à chauffer. C’est aussi la raison pour laquelle il ne faut jamais obstruer les systèmes de ventilation type VMC.

Décorez judicieusement votre intérieur

Au-delà de l’esthétique, certains objets de décoration peuvent vous aider à limiter les déperditions de chaleur. Connaissez-vous par exemple les rideaux thermiques​ ? Plus épais que la moyenne, ils permettent de protéger une fenêtre mal isolée ou une porte donnant sur l’extérieur, le tout avec goût. Si vous ne souhaitez pas changer vos voilages actuels, il existe des doublures thermiques à ajouter à vos rideaux.

Les tapis épais sont eux aussi de précieux alliés. Outre leur douceur, ils permettent de réduire la sensation de froid au sol, sachant que les planchers bas sont responsables de 7 à 10 % des déperditions de chaleur. Afin d’empêcher les courants d’air de se faufiler d’une pièce à l’autre, pensez enfin à isoler les bas de porte. Chics et pas chers, les modèles (à franges, en boudin ou en caoutchouc) disponibles dans le commerce sont très efficaces.

Des conseils gratuits

Pour aller plus loin et entamer des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez contacter gratuitement un conseiller du service public Faire, accessible au 0 808 800 700 ou en ligne sur faire.fr.