Bordeaux : Christelle Dubos vient présenter les contours du futur Revenu universel d’activité

SOCIAL La secrétaire d’Etat sera lundi à Bordeaux pour ouvrir le premier atelier de consultation sur le revenu universel, ce dispositif qui ambitionne de fusionner plusieurs prestations sociales

M.B.

— 

La secrétaire d'Etat Christelle Dubos, lors d'une visite dans une Caf.
La secrétaire d'Etat Christelle Dubos, lors d'une visite dans une Caf. — Ministère de la Santé

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, et députée de la Gironde, Christelle Dubos, sera sur ses terres ce lundi, puisqu’elle organise au conseil départemental de la Gironde, le premier atelier de consultation sur le revenu universel d'activité (RUA). Le département a toujours souhaité être à la pointe sur ce dispositif.

Cet atelier va réunir des bénéficiaires de prestations sociales, et des professionnels sociaux, ainsi que des citoyens, pour débattre sur ce futur dispositif que souhaite mettre en place le gouvernement.

La crainte d’un nivellement par le bas

Une consultation citoyenne sur le RUA a été lancée le 9 octobre dernier, avec notamment l’ouverture d’une plateforme de consultation Internet (consultation-rua.gouv.fr.) L’objectif du revenu universel d’activité est de réunir le plus grand nombre d’aides sociales en une prestation unique, « plus lisible, plus équitable et plus incitative au retour à l’emploi » indique le gouvernement.

Il existe « une dizaine de minima sociaux et d’aides sociales », rappelle le gouvernement, citant en priorité le Revenu de solidarité active (RSA), les aides au logement (APL), l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), et pourquoi pas l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) ?

Des associations s'inquiètent toutefois d’un « nivellement par le bas ».